Les entreprises qui maîtrisent leurs données sont plus rentables

La valorisation des données doit devenir une priorité au plus haut niveau de l’entreprise.

Publish date:

Paris, le 19 novembre 2020 – Selon le nouveau rapport du Capgemini Research Institute intitulé « The data-powered enterprise: Why organizations must strengthen their data mastery », les entreprises qui maitrisent l’utilisation de leurs données[1] enregistrent des performances financières nettement supérieures aux autres, réalisant plus de 70 % de gain de revenus par salarié et 22 % en termes de rentabilité. Il apparait que si l’exploitation des données et leur analyse devient une condition préalable à la réussite et à l’innovation, à peine 40 % des entreprises utilisent l’information issue de ces données pour stimuler la valeur commerciale et l’innovation.

Le rapport souligne l’importance de la maîtrise des données pour maintenir un avantage compétitif et prédit que les entreprises qui ne prennent pas de mesures concrètes pour y parvenir seront mises en difficulté. Seule une organisation sur six (environ 16 %) peut être considérée comme « maitrisant la donnée » sur la base de plusieurs facteurs tels que les outils et les technologies nécessaires à son utilisation et son exploitation tout comme la vision, la gouvernance, les compétences et la culture appropriée.

Les organisations progressent dans la prise de décision et d’action reposant sur les données. L’étude montre que 50 % des organisations placent les données au cœur de la prise de décision. Au niveau des pays et des secteurs, la prise de décision basée sur les données est plus importante aux États-Unis (77 %), en Allemagne (69 %) et au Royaume-Uni (69 %). En termes de secteurs, les banques (65 %) et les assurances (55 %) sont plus avancées en matière de valorisation de leurs données. Bien que des progrès aient été réalisés, dans la moitié des cas (51 %), les entreprises utilisent encore des données « historiques » (c’est-à-dire une approche décisionnelle réactive), ce qui signifie qu’elles perdent un avantage concurrentiel. Elles n’utilisent des modèles d’analyse prédictive (qui déterminent ce qui est le plus susceptible de se produire à l’avenir) que dans 23% des cas, et une approche prescriptive (qui recommande les mesures que vous pouvez prendre pour affecter ces résultats) uniquement dans 18 % des cas.

Les entreprises qui maitrisent la donnée bénéficient d’importants avantages commerciaux et financiers

Ces « data masters » réalisent un gain compris entre 30 et 90 % en termes de fidélisation client, de chiffre d’affaires, d’efficacité opérationnelle et de réduction des coûts. Par exemple, l’étude de Capgemini montre que ces entreprises enregistrent une augmentation de 19 % des ventes de nouveaux produits et services, contre 12 % pour les autres entreprises, une amélioration de 63%.

Des écarts existent entre les perceptions et les attentes concernant les initiatives en matière de données

Il existe un écart important entre la confiance que les cadres des entreprises accordent aux données et la perception qu’en ont les cadres techniques : seuls 20 % des dirigeants d’entreprises font confiance aux données alors que 62 % des responsables techniques pensent que leurs utilisateurs métier leur font pleinement confiance. Selon l’étude, seules 24 % des entreprises qui ne font pas confiance à leurs données ont été en mesure de monétiser leurs actifs de données, contre 83 % pour les entreprises qui leur font confiance. La mauvaise qualité des données contribue largement à cette méfiance : seuls 27 % des dirigeants d’entreprise sont satisfaits de la qualité de leurs données, tandis que 54 % des cadres techniques pensent que leurs utilisateurs métier en sont pleinement satisfaits. Cependant, les conséquences d’une qualité médiocre des données sont importantes et coûtent aux entreprises entre 15 et 25 % de leur chiffre d’affaires[2].

Alors que de nombreuses organisations ont démarré leur parcours de collecte et d’analyse de la donnée, moins de 40 % d’entre elles sont capables d’exploiter la puissance qu’elles peuvent en tirer. S’agissant des fonctions au sein de secteurs spécifiques, 54 % des dirigeants d’entreprises bancaires conviennent qu’activer leurs données leur confère un avantage compétitif durable, contre seulement 32 % des dirigeants d’entreprises de commerce de détail. Parmi les entreprises considérées comme « maitrisant la donnée », 95 % d’entre elles ont nommé un Chief Data Officer (CDO) et 77 % déclarent que celui-ci a contribué à la réalisation de la vision de leur organisation en matière de données. Compte tenu de l’importance de ce rôle, il n’est peut-être pas surprenant qu’en moyenne 42 % des organisations interrogées déclarent que leur CDO rend compte directement à la Direction Générale, la Direction des Systèmes d’Information ou au Directeur de l’Intelligence Artificielle. La feuille de route visant à exploiter les données doit être portée au plus haut niveau de l’entreprise.

« Les chefs d’entreprise doivent impérativement se pencher sur leur stratégie data et sur leurs voies d’innovation », déclare Zhiwei Jiang, DG de la division Insights and Data de Capgemini. « Il n’ont pas encore suffisamment de cadres supérieurs qui comprennent la valeur de leur patrimoine de données pour guider leurs organisations. Les enjeux sont bien plus importants pour les entreprises qui ne prennent pas les mesures nécessaires, que ce soit au niveau des opérations, des ventes, de la fidélisation du client, du chiffre d’affaires ou de la rentabilité. Les entreprises capables de monétiser leurs données et de les convertir en actifs seront les plus prospères. Celles qui ne le font pas seront totalement dépassées. Un changement de mentalité est nécessaire : s’ils veulent profiter de la valeur de l’activation de leurs données, les dirigeants doivent accepter et adopter une culture d’expérimentation agile. »

Pour en savoir plus sur l’étude et ses recommandations, consultez le rapport complet ici.

Méthodologie de recherche

Capgemini a interrogé des cadres techniques travaillant dans des fonctions liées aux technologies de l’information et aux données, notamment l’informatique, la gestion de l’information, la gestion et l’analyse des données et la veille stratégique, auprès de 500 organisations. Par ailleurs, Capgemini a mené une enquête auprès de cadres exerçant des fonctions de directions fonctionnelles dans 504 entreprises. Les deux enquêtes ont été menées en août 2020 et ont ciblé des entreprises ayant réalisé un chiffre d’affaires d’au moins 1 milliard de dollars au cours de l’exercice précédent. En outre, Capgemini a effectué une analyse financière de plus de 700 organisations uniques parmi celles mentionnées ci-dessus, pour les exercices 2018-2019 et 2019-2020. En plus de ce qui précède, Capgemini a mené plus de 15 entretiens approfondis avec de hauts responsables techniques et cadres dirigeants portant sur les initiatives en matière de données au sein de leurs organisations.

À propos de Capgemini

Capgemini est un leader mondial du conseil, de la transformation numérique, des services technologiques et d’ingénierie. A la pointe de l’innovation, le Groupe aide ses clients à saisir l’ensemble des opportunités que présentent le cloud, le digital et les plateformes. Fort de plus de 50 ans d’expérience et d’une grande expertise des différents secteurs d’activité, il accompagne les entreprises et organisations dans la réalisation de leurs ambitions, de la définition de leur stratégie à la mise en œuvre de leurs opérations. Responsable et multiculturel, avec 265 000 personnes dans près de 50 pays, le Groupe a pour raison d’être de libérer les énergies humaines par la technologie pour un avenir inclusif et durable. Avec Altran, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires combiné de 17 milliards d’euros en 2019.

Plus d’informations sur www.capgemini.com.

À propos du Capgemini Research Institute

Le « Capgemini Research Institute » est le centre de recherche de Capgemini. Il publie régulièrement des études sur l’impact des technologies digitales au sein des organisations et des grands secteurs économiques. L’équipe de l’Institut s’appuie sur le réseau international d’experts de Capgemini et travaille en étroite collaboration avec les partenaires académiques et technologiques du Groupe. Il dispose de plusieurs centres de recherche dédiés en Inde, au Royaume-Uni, à Singapour et aux Etats-Unis. Il a été récemment classé N°1 mondial pour la qualité de ses recherches par des analystes indépendants.

Plus d’informations sur le Capgemini Research Institut

[1] Une entreprise qui maitrise les données est définie comme une organisation qui peut créer, traiter et exploiter des données de manière proactive pour atteindre ses objectifs commerciaux et stimuler l’innovation

[2] MIT Sloan Management Review, “Seizing opportunity in data quality,” November 2017.

2020_11_19_Data Powered...

Taille du fichier: 126,07 KB File type: PDF