Paris, le 26 juillet 2012 – Réuni à Paris le 25 juillet 2012 sous la présidence de Paul Hermelin, le Conseil d’Administration de Cap Gemini S.A. a examiné et arrêté les comptes du groupe Capgemini pour le 1er semestre 2012. Les chiffres clés sont les suivants :

(en millions d’euros)

1er semestre 2011

1er semestre 2012

Variation

Chiffre d’affaires

4 756

5 150

+8,3%

Marge opérationnelle*

en % du chiffre d’affaires

289

6,1%

328

6,4%

+0,3 pt

Résultat d’exploitation**

240

237

RNPG (résultat net part du Groupe)

en % du chiffre d’affaires

127

2,7%

143

2,8%

+0,1 pt

Trésorerie nette en fin de semestre

169

27

Le chiffre d’affaires augmente de 8,3% à taux de change et périmètre courants par rapport à celui du 1er semestre 2011 et de 2,3% à taux de change et périmètre constants (l’écart entre ces deux taux étant dû à des effets de change favorables ainsi qu’à l’intégration des sociétés acquises par le Groupe, principalement celle de Prosodie en France).

Le total des prises de commandes enregistrées au cours de ce premier semestre s’élève à 5 113 millions d’euros. Sur le seul deuxième trimestre 2012, elles augmentent de 7,6% par rapport à la même période l’année dernière, confirmant la résistance de la demande. Ce trimestre a été marqué par le dynamisme de l’infogérance dont les prises de commandes progressent de 21,4%. En outre, pour les métiers du conseil, de l’intégration de systèmes et les services informatiques de proximité (Sogeti), le ratio prises de commandes sur chiffre d’affaires s’établit à 1,09 sur le semestre et à 1,16 sur le seul deuxième trimestre.

Le taux de marge opérationnelle atteint 6,4%, soit 0,3 point de plus qu’au premier semestre 2011, amélioration conforme aux indications communiquées en février par le Groupe. Les charges de restructurations – notamment liées aux actions engagées pour redresser l’activité du Groupe aux Pays-Bas – s’élèvent à 75 millions d’euros au premier semestre. Le résultat d’exploitation est quasi stable à 237 millions d’euros.

Après un résultat financier négatif de 49 millions d’euros et une charge d’impôt de 55 millions d’euros, le résultat net part du Groupe s’élève à 143 millions d’euros, en progression de 12,6% par rapport à celui réalisé au 1er semestre 2011.

Après paiement d’un pidende de 1 euro par action (154 millions d’euros) et compte tenu de la hausse saisonnière du besoin en fonds de roulement, la trésorerie nette consolidée s’élève à 27 millions d’euros au 30 juin 2012. Elle intègre le paiement de 48,4 millions d’euros par Caixa Participações, la filiale publique d’investissement de Caixa Econômica Federal – quatrième banque brésilienne -, pour son entrée à hauteur de 22% au capital de CPM Braxis Capgemini.

Perspectives :

Malgré les incertitudes macro-économiques qui subsistent encore aujourd’hui dans la plupart des pays, Capgemini est en mesure de dépasser son objectif initial d’une croissance annuelle organique quasi nulle et vise désormais un taux de croissance à taux de change et périmètre constants supérieur à 1% pour l’ensemble de l’année. Par ailleurs, le Groupe confirme son objectif d’une progression, en ligne avec le consensus, de sa marge opérationnelle sur l’ensemble de l’exercice.

Par ailleurs, le Groupe a l’intention de procéder à des rachats de titres pour un montant d’au moins 100 millions d’euros sur les 12 prochains mois, en vue de neutraliser tout ou partie de la dilution occasionnée par l’émission d’actions nouvelles dans le cadre du plan d’actionnariat international.

Pour Paul Hermelin, président-directeur général du groupe Capgemini, « En dépit d’un contexte macro économique peu porteur, nous avons réalisé un solide premier semestre ; la qualité des prises de commandes, notamment, montre que la stratégie de réorientation de notre portefeuille vers des services à plus forte valeur ajoutée porte ses fruits. Au second semestre, l’ensemble du Groupe est plus que jamais mobilisé pour répondre aux besoins des clients avec des offres innovantes notamment autour du cloud computing, de la mobilité, du Big Data et des solutions

o0o

Annexe

L’activité par grandes zones géographiques :

  • La France affiche un chiffre d’affaires en croissance de 7,4% grâce à l’intégration de Prosodie (à périmètre constant, l’activité est en léger recul). Son taux de marge opérationnelle atteint 6,2%, inférieur à celui enregistré au 1er semestre 2011.
  • La région Royaume-Uni/Irlande croît de 8,3% (+2,3% à taux de change et périmètre constants), en dépit de la rigueur budgétaire dont fait preuve le secteur public. Sa marge opérationnelle (6,8%) progresse de 0,7 point par rapport à celle du 1er semestre 2011.
  • L’Amérique du Nord réalise une excellente performance tant en termes de croissance que de rentabilité. Son chiffre d’affaires progresse de 19,7% (9,7% à taux de change et périmètre constants). La région continue simultanément d’améliorer son taux de marge opérationnelle qui atteint 8,7% et double même par rapport au niveau du 1er semestre 2010.
  • Le Benelux, très affecté par la crise, connaît une baisse de son chiffre d’affaires (-10,3%) et de son taux de marge opérationnelle qui atteint 4,5% (contre 6,2% au 1er semestre 2011). Le Groupe a défini un plan d’actions afin d’adapter le portefeuille d’activités et l’organisation de ses filiales hollandaises à l’évolution de la demande des clients, et restaurer ainsi une rentabilité à deux chiffres.
  • Les autres régions réalisent un chiffre d’affaires en croissance de 6,8% (à taux de change et périmètre constants) – tiré par le dynamisme des pays nordiques (+12,4%) et de la région Asie Pacifique (+19,8%) – et une marge opérationnelle de 7,7%, en nette progression par rapport au 1er semestre 2011 (+1,8 point).

L’activité par métiers :

  • L’intégration de systèmes réalise la meilleure croissance du Groupe, soit une progression de 4,8% de son chiffre d’affaires (à taux de change et périmètre constants). Son taux de marge opérationnelle est de 6,7%, en hausse de 0,9 point par rapport au 1er semestre 2011, notamment en raison de l’amélioration de la rentabilité en Amérique du Nord.
  • L’infogérance est en croissance de 0,9% à taux de change et périmètre constants, le BPO restant le métier le plus dynamique. Elle réalise un taux de marge opérationnelle de 5,9%, en légère progression par rapport au 1er semestre 2011 (+0,2 point).
  • Sogeti affiche une progression modérée de 0,6% de son chiffre d’affaires (à taux de change et périmètre constants) ; son taux de marge opérationnelle marque un léger repli pour atteindre 9,5%.
  • Le consulting a enregistré un léger repli de son activité (-0,5% à taux de change et périmètre constants) ; il a cependant renoué avec une légère croissance au 2ème trimestre (+1,4% par rapport au 2ème trimestre 2011). La rentabilité de ce métier (10,8%) baisse d’un point par rapport au 1er semestre 2011 mais reste la meilleure du Groupe.

L’évolution de l’effectif :

Le Groupe compte au total 121 026 collaborateurs au 30 juin 2012, soit 6% de plus qu’un an auparavant. Capgemini a recruté près de 15 000 nouveaux collaborateurs au 1er semestre. L’effectif offshore atteint 38% de l’effectif total, soit 46 105 personnes dont  près de 37 000 en Inde.

o0o

* La marge opérationnelle, un des principaux indicateurs de la performance du Groupe, est la différence entre le chiffre d’affaires et les charges opérationnelles, celles-ci étant égales au coût des services rendus (charges nécessaires à la réalisation des projets) augmenté des frais commerciaux et des frais généraux et administratifs.
** Le résultat d’exploitation du Groupe incorpore les charges liées aux actions et options allouées à un grand nombre de ses collaborateurs ainsi que des charges et produits non récurrents notamment les dépréciations d’écarts d’acquisition, les plus ou moins values de cession, les coûts de restructuration, les coûts d’acquisition et d’intégration des sociétés acquises, ainsi que les effets des réductions et/ou des liquidations des régimes de retraite à prestations définies.