Passer au contenu
invent-hero
Life Sciences

Digitalisation du dossier de lot, une étape majeure de la roadmap Manufacturing 4.0

Le numérique transforme nos industries, et l’industrie pharmaceutique n’échappe pas à cette règle.

L’apport du digital au secteur s’articule autour de 4 objectifs principaux :

  1. Optimiser les processus pharmaceutiques, en particulier en tirant parti de la donnée,
  2. Améliorer l’efficacité des ouvriers et techniciens dans un environnement réglementé et contraint,
  3. Améliorer l’efficacité des opérations pour une meilleure traçabilité, la simulation et l’optimisation de la planification,
  4. Assurer la transparence des données et des informations à tous les niveaux de l’organisation industrielle.

De nombreuses initiatives soutiennent ces objectifs. L’une des plus critiques est la mise en œuvre d’un système numérique pour la gestion et l’enregistrement des lots (eBR – electronic batch record), dans le but d’améliorer la conformité, les coûts et les performances en passant des enregistrements manuels aux enregistrements numériques.

Si ces systèmes sont déjà la règle dans nombre de secteurs (automobile, manufacturing, aérospatial), leur mise en œuvre à grande échelle est moins courante dans l’industrie pharmaceutique, en raison de la complexité de la réglementation. Mais les temps changent.

Dans les années à venir, l’eBR deviendra obligatoire, d’une part, parce que les Autorités de Santé vont l’imposer pour des raisons réglementaires ou de conformité, mais également parce que c’est un levier de productivité et donc de compétitivité.

Afin d’en savoir plus sur le déploiement et la mise en œuvre de l’eBR, téléchargez le point de vue rédigé par les experts de Capgemini Invent.