Impacts de l’évolution des modes de consommation sur les financements

Publish date:

Nos modes de consommations évoluent, le leasing s’adapte pour y répondre. Nous le constatons tous les jours, nous sommes de plus en plus sensibilisés à une consommation durable ayant un impact positif sur la planète et à la limitation du réchauffement climatique. Cette notion de consommation durable se traduit en particulier par la mise en […]

Nos modes de consommations évoluent, le leasing s’adapte pour y répondre.

Nous le constatons tous les jours, nous sommes de plus en plus sensibilisés à une consommation durable ayant un impact positif sur la planète et à la limitation du réchauffement climatique.

Cette notion de consommation durable se traduit en particulier par la mise en place d’une économie d’usage par opposition à l’économie de propriété.

Il ne s’agit plus d’acheter un bien mais d’en acheter l’usage temporaire. Ce même bien va pouvoir satisfaire plusieurs demandes ce qui réduit le nombre d’exemplaires à fabriquer et favorise la préservation des ressources naturelles sans pour autant diminuer la création de valeur ; ce qui est perdu dans la production est contrebalancé par ce qui est créé par la gestion du partage.

Aujourd’hui de nouveaux modes de consommation émergent : on peut consommer « écologique » en s’assurant que les produits fabriqués limitent l’empreinte carbone jusqu’à inclure leur recyclage dans leur cycle de vie. Les nouvelles générations mettent l’accent sur une consommation durable : respect de l’environnement, limitation de l’empreinte carbone, économie du partage et du recyclage, renonciation à la propriété à tout prix. Cela se traduit par l’explosion de sites de vente de matériels et de produits d’occasion (« Le Bon Coin », « Vinted », …)

Au travers de cette évolution sociétale, la location et le leasing apparaissent aujourd’hui comme les méthodes de commercialisation et financements les plus adaptés à ces nouveaux modes de consommation.

Le leasing s’adresse à tous les secteurs commerciaux

Si le leasing existe depuis de nombreuses années dans le secteur automobile (Véhicules Légers et Véhicules Industriels), on note aujourd’hui de nouvelles applications pour ces techniques de financement.

La majorité des établissements bancaires ont créé des filiales spécialisées dans ce type de financement (Sogelease, Crédit Agricole Leasing and Factoring, Natixis Lease…).

Le leasing s’étend maintenant aux équipements agricoles, aux matériels médicaux, aux machines industrielles, voire aux biens de consommation courants, comme la location de robes de soirées (Iconity), voire de jeans (avec l’entreprise néerlandaise Mud jeans).

Ce mode de financement se tourne également vers l’immobilier via la location-vente. Cette offre, initialement réservée au logement social, évolue sur l’ensemble du parc immobilier. Dans un contexte de taux bas, on pourrait imaginer que l’offre de leasing n’a plus vraiment de raison d’être. Cependant, elle représente une alternative au crédit immobilier pour les personnes ne répondant pas aux critères d’éligibilité (situation professionnelle, dossier médical, …). Ce type de transaction permet de bloquer le prix du bien immobilier pendant la période de location prévue dans le contrat, et de constituer un apport ; une partie du loyer servant à constituer un capital qui pourra être utilisé pour lever l’option d’achat si le loueur le souhaite. Cette formule reste intéressante car actuellement le prix de l’immobilier progresse plus que les taux d’épargne.

Les banques traditionnelles (Crédit Agricole avec Square Habitat) ainsi que de nouveaux acteurs du marché (Quasiaqui) proposent des services incluant : la recherche de l’appartement (plateforme d’annonce offre/demande), les différents modes de financements dont la location-vente et accompagnent le client jusqu’à la signature chez le notaire.

Dans un autre secteur, en 2020, IKEA va lancer son offre de meubles en leasing dans un premier temps sur le mobilier de bureau (clientèle entreprise), puis sur une plus large gamme à destination des particuliers.

Cette nouvelle offre va permettre au géant suédois de se positionner sur le marché de l’occasion et de recycler les meubles en fin de vie et cela dans un souci de consommation durable et d’amélioration de son image écologique.

Une prise en charge du client de bout en bout

Les établissements financiers proposant des contrats location avec option d’achat font évoluer leurs offres vers des contrats de type full-services. En effet, les clients intéressés par les offres de leasing souhaitent bénéficier d’offres de services de plus en plus complètes. Les banques doivent donc trouver des partenaires et proposer des services non financiers en complément de leurs offres de leasing de manière à suivre le cycle de vie du produit loué. Les clients sont de plus en plus séduits par des formules « location sans souci ». Les services complémentaires proposés peuvent concerner l’assurance, la maintenance mais également l’installation, la fourniture des consommables et vont jusqu’à la désinstallation et le recyclage du produit en fin de vie.

Au travers de ces contrats, les banques s’inscrivent dans une logique de partenariat avec un tiers de confiance proposant un service de conseil, un accompagnement dans le choix du matériel et services, un suivi de chantier, etc…

Les banques traditionnelles doivent rester compétitives face aux nouveaux acteurs du marché

Ces offres sont complétées par de nouveaux outils mis à disposition des clients : de plus en plus d’établissements mettent à la disposition des clients et des partenaires des « market places » (Kintessia pour BNP Paribas Leasing Solutions par exemple) qui permettent de revendre le matériel d’occasion (l’établissement se rémunérant sur les frais liés aux transactions) ou des outils d’aide au choix du financement (comment choisir entre un crédit et un leasing avec l’outil Switch’on de BNP Paribas Leasing Solutions ?)

On le voit au travers de ces exemples, les banques se diversifient de plus en plus dans les services proposés qui ne sont plus uniquement financiers. Les plateformes doivent évoluer en conséquence pour leur permettre de gérer ces nouvelles transactions.

De nouveaux acteurs (Start-up et Fintech) font leur apparition sur ce marché : plateformes de transfert de contrat de leasing (Leazing.fr), offres de service de leasing entièrement digitalisées (NovaLend), offres de leasing sur du matériel d’occasion (Vivacar, October…). Autant d’exemples qui montrent que le marché est en pleine évolution.

La réglementation a également évolué avec la mise en place d’IFRS 16, qui oblige les bénéficiaires (Entreprises) de contrats de leasing à les faire apparaître dans leur bilan en charge d’intérêts et d’amortissement. De ce fait, le bilan s’alourdit et les ratios se détériorent.

IFRS 16 est entré en vigueur au 1er janvier 2019, il est encore un peu tôt pour en mesurer l’effet sur le volume des contrats de leasing.

Le leasing a toujours été un outil attractif pour la clientèle entreprises, car il leur permet de conserver des équipements modernes et performants tout en limitant les investissements et son évolution vers des contrats de types ‘Full-Service’ le rend encore plus séduisant en déchargeant l’entreprise des risques de baisse de production en cas de panne du matériel qui sera réparé ou remplacé dans un délai précisé dans le contrat.

En ce qui concerne les particuliers, il s’adapte à la transformation de leurs usages et de leurs comportements (consommation durable). Le contrat de leasing élargit la clientèle potentielle des produits de luxe, longtemps jugés inaccessibles par le commun des mortels. Désormais, il permet aux consommateurs d’accéder à des produits hauts de gamme tout en limitant l’investissement et en s’adaptant aux nouvelles modes, aux nouvelles envies pour des produits tant désirés, mais devenus rapidement démodés ou inutiles.

Ces différents exemples démontrent que le leasing dépasse maintenant largement le cadre du secteur automobile et qu’il a su évoluer pour être au cœur de la transformation des usages, des modes de consommation et des moyens de financement proposés aux consommateurs.

A l’instar des autres lignes métier, le leasing connait une transformation digitale importante sur le marché et le groupe Capgemini est présent pour accompagner les établissements dans ce changement.

Anne-Marie Chambaud-Syries

 

Anne-Marie CHAMBAUD-SYRIES

Managing Consultant, COE Retail Banking, Financial Services

Articles associés

Customer Engagement

La data marketing, une matière première en mutation

Daniel Boyer
Date icon 30 octobre 2019

Interview croisée de Stéphane Schorderet, Assistant VP – Digital Communications &...

Cookies

En continuant à naviguer sur le site web, vous acceptez l’utilisation des cookies

Pour changer la configuration des cookies sur votre ordinateur ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter la page Données personnelles

Fermer

Fermer les informations cookies