Modernisation de l’IT : la recette n’a pas changé

Publish date:

Pour choisir la meilleure trajectoire de modernisation de son système d’information, il faut évidemment savoir d’où l’on part et donc connaître son portefeuille IT.

Cette évidence n’a pas changé depuis les années 2000 quand je travaillais pour le secteur des Telecom alors en pleine évolution et déjà très sensible à la question des coûts. Ces entreprises avaient une exigence d’amélioration continue. Cela n’a pas changé et cette exigence est désormais celle de toutes les industries.

Il était évident à cette époque, que cette amélioration continue devait être alimentée par la réalité opérationnelle, à savoir une vision claire du patrimoine en place et de son imbrication avec les Métiers. Si tout le monde était d’accord avec ce principe, les moyens pour y parvenir n’étaient connus de personne.

Modéliser les écosystèmes IT

En 2010, avec 3 collaborateurs de Capgemini, nous avons commencé à capitaliser sur ce que nous apprenions de la relation entre l’IT et les Métiers. Notre approche consistait à reconstituer un « jumeau numérique  » de la DSI, combinant le modèle opérationnel et le modèle économique. Cela étant fait, il suffisait de changer les paramètres de ce clone pour illustrer les impacts business d’une évolution du système d’information ou de son écosystème.

Nous avons baptisé cette approche eAPM pour economic Application Portfolio Management et constaté très vite deux choses : la première était que notre modèle était encore plus précis que nous ne l’aurions imaginé – en effet, les résultats constatés à l’issue d’un projet de transformation étaient extrêmement proches de nos prédictions. La seconde est que nos clients ont immédiatement saisi la valeur que leur apportait eAPM. Et c’est évidemment grâce à ce second point que nous avons pu poursuivre nos investissements de R&D -chose assez rare dans l’industrie des services informatiques.

Nos travaux ont donné lieu au développement d’une solution Saas à base d’IA. Baptisée eAPM Studio, cette solution est la « partie visible » de notre approche. Elle donne une vision de l’écosystème IT, de ses forces et faiblesses au travers d’un « benchmark » sectoriel et de sa performance immédiate.

L’angle infra

Au départ, eAPM a été conçu pour modéliser le portefeuille applicatif. Il y a quatre ans nous avons lancé un chantier visant à intégrer la vision « infrastructure ». Le challenge a été au moins aussi important que la création de eAPM. Mais cela n’a pas été vain. Désormais, eAPM fournit la vision 360° du paysage IT d’une organisation. Il n’y a rien d’équivalent sur le marché.

eAPM s’enrichit et s’améliore dans le temps. Nous l’avons désormais utilisé sur plus de 500 portefeuilles clients et plus de 160.000 applications nourrissent notre benchmark. En d’autres termes, nous connaissons aujourd’hui les critères de bonne santé d’un patrimoine IT. Ce sont ceux que nous utilisons pour benchmarker nos clients avec leurs pairs, sur leur secteur. C’est un atout largement reconnu par nos clients et les principaux cabinets d’analystes.

La modernisation est un processus permanent

Nous ne vendons pas notre solution eAPM Studio, nous vendons une plateforme d’aide à la décision. Depuis le début, notre objectif a été de construire une démarche qui amène à nos clients une trajectoire d’amélioration de leur performance, sur laquelle nous pouvons nous engager. Il s’agit d’un outil de travail, pour déterminer à partir des données opérationnelles, une trajectoire de transformation détaillée que nous pouvons les aider à mettre en œuvre. Pour l’un de nos grands clients mondiaux du secteur de l’Energie, nous avons déroulé la démarche à sept reprises :  sur 7 business units différentes, pour monter leurs business cases de transformation.

L’aventure eAPM s’est avérée passionnante jusqu’à aujourd’hui. Nous sommes dans un environnement technologique en perpétuelle évolution. eAPM aussi. Notre feuille de route est dictée par la capacité de décision que nous donnons à nos clients dans leur choix de transformation. Le modèle de données à la base d’eAPM est extrêmement puissant et flexible. Il a démontré sa capacité à modéliser les structures organisationnelles les plus complexes, et nous permet de garder une longueur d’avance sur les innovations à venir.

Articles associés

cloud

La recette de la transformation cloud Native

Date icon 2 octobre 2019

1 cuillère de Cloud, 1g de DevOps et 200g d’Agilité

cloud

Capgemini classé parmi les meilleurs partenaires de cloud public en Europe 

Date icon 28 mars 2019

Une étude exclusive de « Channel Partner Insight » a identifié Capgemini comme un partenaire...

cloud

Migration en masse des applications vers le cloud : le webinar en replay

Thomas Sarrazin
Date icon 11 juillet 2018

Retrouvez ici le webinar animé par nos experts Capgemini et Sogeti sur la démarche à adopter...

Cookies

En continuant à naviguer sur le site web, vous acceptez l'utilisation des cookies

Pour changer la configuration des cookies sur votre ordinateur ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter la page Données personnelles

Fermer

Fermer les informations cookies