Paris, le 22 juin 2011 – En 2010, cette population a augmenté de 8,3% (contre 17,1% en 2009) pour s’établir à 10,9 millions de personnes et son patrimoine s’est accru de 9,7% (contre 18,9% en 2009) atteignant 42 700 milliards de dollars. Les plus fortunés d’entre eux2 ont vu leur nombre progresser de 10,2% pour atteindre 103 000 personnes et leur patrimoine a cru de 11,5% en 2010.

« Après de fortes fluctuations au cours des dernières années, le nombre de millionnaires et leur patrimoine ont dépassé les niveaux d’avant crise presque partout dans le monde » déclare Gilles Dard, Président de l’activité Gestion Privée France et Europe Continentale de Merrill Lynch Global Wealth Management. « En 2010, leurs taux de croissance se sont stabilisés après avoir connu une croissance à deux chiffres en 2009, année de redressement suite à la crise. »

En France, le nombre de millionnaires a augmenté de 3,4% passant de 383 100 personnes en 2009 à 396 200 en 2010.

Les millionnaires restent fortement concentrés aux États-Unis, au Japon et en Allemagne, ces trois pays rassemblant encore 53% de cette population dans le monde.

Les Etats-Unis comptent toujours le plus grand nombre de millionnaires, à savoir 3,1 millions, ce qui correspond à 28,6% des personnes fortunées dans le monde.

« Si la croissance du nombre de millionnaires des pays émergents continue à être supérieure à celle des pays développés, la part relative des trois pays de tête (Etats-Unis, Japon, Allemagne) diminuera progressivement » explique Laurence Chrétien, en charge du World Wealth Report pour la France au sein de Capgemini Consulting.

Pour la première fois, le nombre et le patrimoine des millionnaires de la région Asie-Pacifique dépassent ceux de l’Europe
En 2010, la région Asie-Pacifique a enregistré le taux de croissance le plus élevé en termes de nombre de millionnaires et de taille de leur patrimoine. Alors que cette région avait déjà dépassé l’Europe en termes de patrimoine en 2009, elle la dépasse en 2010 également en nombre de grandes fortunes. Cette population a bondi de 9,7% pour s’établir à 3,3 millions de personnes, devançant l’Europe qui affiche un taux de croissance de 6,3% et compte 3,1 millions de personnes fortunées. Parallèlement, le patrimoine des millionnaires en Asie-Pacifique a augmenté de 12,1% représentant ainsi 10 800 milliards de dollars et dépassant les 10 200 milliards de dollars de patrimoine des millionnaires européens (en augmentation de 7,2% en 2010). La région Asie-Pacifique est aujourd’hui la deuxième plus grande région derrière l’Amérique du Nord en termes de nombre de personnes fortunées et de patrimoine.

« Autre élément nouveau dans la région Asie-Pacifique : l’Inde a rejoint pour la première fois le classement des douze premiers pays en termes de nombre de millionnaires » précise Laurence Chrétien.

Tout en cherchant à améliorer la rentabilité de leurs investissements en 2010, les millionnaires ont pris des risques calculés
Dans un contexte de reprise relativement stable mais inégale, les marchés actions des matières premières, ainsi que l’immobilier (en particulier dans la région Asie-Pacifique), ont progressé de manière significative en 2010.

A fin 2010, 33% du total des investissements des personnes fortunées ont porté sur des actions, en hausse par rapport à l’année précédente (29%). En revanche, la proportion de leurs investissements monétaires a diminué, passant de 17% en 2009 à 14% en 2010 et la part investie sur le marché obligataire est passée de 31% à 29%.

Parmi les investissements alternatifs3, de nombreuses personnes fortunées ont opté pour les matières premières qui représentent 22% du total de ce type d’investissement en 2010, contre 16% en 2009.

Les millionnaires de la région Asie-Pacifique (en dehors du Japon), ont continué à rechercher des rendements sur le marché de l’immobilier. Les investissements sur ce marché ont représenté 31% de leur portefeuille total à fin 2010, contre 28% l’année précédente, et se situent bien au-delà des 19% de la moyenne mondiale.

En outre, les personnes fortunées désireuses de faire fructifier leur patrimoine ont pu trouver des opportunités en investissant dans les marchés émergents. Ainsi, au cours des 11 premiers mois de l’année 2010, ils ont investi des sommes record sur les marchés boursiers et les fonds obligataires des pays émergents. A la fin de l’année, quand bon nombre de ces valeurs avaient atteint leurs niveaux d’avant crise, les investisseurs les ont revendues pour réaliser leurs bénéfices.

« Les investisseurs ayant retrouvé le ‘goût du risque’, les marchés financiers mondiaux et les principales classes d’actifs ont enregistré de bons résultats au cours de l’année » déclare Gilles Dard. « L’inversion de tendance en faveur des actions en 2010 chez les personnes fortunées reflète la recherche de rendements et la volonté de compenser davantage les pertes liées à la crise. Nous avons également noté qu’elles continuent à favoriser les classes d’actifs spécifiques, comme les actions et les matières premières, en s’appuyant sur des opportunités du marché ou sur des placements qui ont depuis longtemps leur préférence. »

En 2012, les millionnaires devraient augmenter davantage leurs investissements dans les matières premières et les actions, tout en réduisant la part de l’immobilier et des placements monétaires. La destination géographique de leurs investissements est cependant moins certaine. Elle dépendra de la capacité des pays émergents à atteindre de nouveaux pics de croissance et du rythme de la reprise économique dans le monde, alors que les gouvernements réduisent leurs politiques de relance.

Pour consulter et télécharger le World Wealth Report 2011 (en anglais) : www.capgemini.com/worldwealthreport.

A propos de Merrill Lynch Global Wealth Management
Merrill Lynch Global Wealth Management (GWM) est un fournisseur majeur de services en gestion de patrimoine et investissement pour des individus et des entreprises partout dans le monde. Regroupant près de 15 700 conseillers financiers et gérant plus de 1 500 milliards de dollars d’actifs privés (au 31 mars 2011), Merrill Lynch est l’un des plus grands acteurs de ce domaine au niveau mondial. Plus de deux-tiers des actifs privés sont liés à des clients dont la valeur du patrimoine est de 1 million de dollars ou plus. Au sein de l’activité Global Wealth Management (GWM), le département Gestion Privée et Investissement fournit des solutions sur-mesure aux clients très fortunés, leur faisant bénéficier à la fois de l’intimité d’une boutique et des ressources d’une des plus grandes institutions de services financiers au monde. Ces clients sont conseillés par plus de 160 équipes de Conseil en Gestion de Patrimoine, ainsi que des experts dans des domaines tels que la gestion de portefeuille, des positions actions concentrées, et les stratégies de transmission de patrimoine entre générations. Merrill Lynch Global Wealth Management fait partie de Bank of America Corporation.

A propos de Capgemini
Capgemini, un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance, aide ses clients à se transformer et à améliorer leurs performances en leur conseillant les technologies les plus adaptées. Capgemini s’engage ainsi à favoriser la liberté d’action de ses clients et à accroître leurs résultats, en s’appuyant sur une méthode de travail unique – la « Collaborative Business ExperienceTM ». Pour fournir à ses clients une solution optimale, le Groupe a organisé un modèle de production mondialisé baptisé Rightshore®, qui réunit les meilleurs talents dans le monde pour les faire travailler comme une seule équipe sur un projet. Présent dans 40 pays, Capgemini a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 8,7 milliards d’euros et emploie plus de 112 000 personnes dans le monde. Plus d’informations sur : www.capgemini.com.

Rightshore® est une marque du Groupe Capgemini.

Marque de conseil en stratégie et transformation du Groupe Capgemini, Capgemini Consulting accompagne ses clients dans leurs projets de transformation en les aidant à concevoir et mettre en oeuvre des stratégies innovantes au service de leur croissance et de leur compétitivité. Cette entité globale propose aux entreprises de l’ensemble des secteurs économiques une approche nouvelle qui conjugue l’utilisation de méthodes novatrices, le recours à la technologie et l’expertise de son réseau mondial de plus de 4 000 consultants.

Plus d’informations sur : www.capgemini.com/consulting.

1 High Net Worth Individuals (HNWI) ou particuliers disposant d’un patrimoine financier de plus d’un million de dollars hors résidence principale et biens de consommation.
2 Ultra High Net Worth Individuals (Ultra-HNWI) ou particuliers disposant d’un patrimoine financier de plus de 30 millions de dollars hors résidence principale et biens de consommation.
3 Investissements alternatifs : produits structurés, hedge funds, devises étrangères, produits dérivés, matières premières, capital investissement et capital risque.