Passer au contenu
ITER featured image

Une énergie nouvelle pour le monde de demain

GET THE FUTURE YOU WANT

Scroll Down

Alors que nous sommes de plus en plus confrontés aux réalités du changement climatique, il est essential de trouver des sources d’énergie plus durables . C’est l’objectif d’ITER, un projet qui rassemble des scientifiques et des experts du monde entier.

Depuis plus d’une décennie, le projet ITER s’efforce de démontrer qu’il est possible de maîtriser une source d’énergie nouvelle, capable de révolutionner nos modes de vie. Cette énergie, c’est la fusion nucléaire, celle-là même qui fait briller notre soleil.

La fusion contrôlée des atomes libère près de quatre millions de fois plus d’énergie qu’une réaction chimique telle que la combustion de charbon, de pétrole ou de gaz, et quatre fois plus qu’une réaction de fission nucléaire (à masse égale). La fusion pourrait produire l’électricité de base nécessaire pour alimenter nos villes et nos usines.

Mais il y a loin de la théorie à la pratique car, en laboratoire, la fusion n’est possible qu’à certaines conditions

Tout d’abord, les collisions à haute énergie ne peuvent se produire qu’à des températures extrêmement élevées, de l’ordre de 150 millions °C. Ensuite, le plasma, le gaz ionisé dans lequel évoluent les atomes que l’on cherche à fusionner, doit être suffisamment dense pour augmenter les probabilités de collisions entre eux. Enfin, il faut pouvoir contenir assez longtemps le plasma, qui a tendance à se dilater, dans un volume restreint.

C’est pour ces raisons que le projet ITER vise à construire du plus grand tokamak du monde.

À l’intérieur d’un tokamak, le plasma est contenu et contrôlé par de puissants champs magnétiques. L’énergie produite par la fusion est alors absorbée par les parois de la cuve sous forme de chaleur, laquelle est ensuite utilisée pour produire de la vapeur d’eau et de l’électricité au moyen de turbines et de générateurs.

Pour donner un ordre de grandeur, le tokamak pèse trois fois plus lourd que la Tour Eiffel.

Frédéric

Ingénieur en chef, Capgemini

Étant donné l’ampleur et la complexité de ce projet, ainsi que sa portée potentiellement révolutionnaire, on imagine sans peine toutes l’intelligence et les compétences que sa réussite nécessitera de rassembler. À la construction, l’exploitation et la maintenance du tokamak, il faut notamment ajouter l’infrastructure du projet lui-même ainsi que la coordination des équipes de scientifiques et d’experts du monde entier.

Depuis plus de dix ans, de la construction à l’ingénierie en passant par la gestion de projet, Capgemini accompagne les équipes du projet ITER pour les aider à concrétiser leur vision. Des centaines d’ingénieurs ont contribué par leur expertise à la construction des bâtiments ainsi qu’à valider et affiner les idées des scientifiques. Grâce à ce travail, ces derniers ont la certitude que ce qu’ils proposent est faisable. Dans un environnement où tout est extrême, de la chaleur aux dimensions, chaque design, chaque composant, est absolument unique. Le processus de revue et de validation qu’effectuent les ingénieurs de Capgemini est donc essentiel pour la réussite à long terme du projet.

De la gestion de projet à l’ingénierie, Capgemini accompagne ce programme depuis plus de 10 ans.

Pierre-Jean

Directeur de l’engagement, Capgemi

ITER a l’ambition de fournir un modèle pour produire de l’énergie dans le monde entier. C’est pourquoi, en plus de la gestion de projet et de l’ingénierie qui constituent l’essentiel de sa mission, Capgemini a développé un prototype de jumeau numérique interactif du projet, jusque dans ses moindres détails techniques. Tous les membres de l’équipe, très internationale, pourront ainsi accéder d’un simple clic, et d’où qu’ils se trouvent, à la totalité du projet.

Ceci permettra à chacun de comprendre parfaitement ce qu’il a à faire, et pourquoi, de manière à prendre des décisions plus claires et atteindre plus vite les objectifs. Et lorsque la fusion sera enfin maîtrisée, les équipes du monde entier pourront accéder de cette façon aux plans et construire leur propre centrale

En utilisant un jumeau numérique, toutes les parties prenantes pourront accéder aux informations techniques en un clic.

Stella

Ingénieur en modélisation des données du bâtiment, Capgemini

Grâce à ce partenariat unique entre ITER et Capgemini, le but d’une énergie propre et à grande échelle issue de la fusion nucléaire pourrait être atteint plus tôt que nous ne l’imaginons.

v1-0014-iter-complex-00000000-retou-che-black

La promesse du projet ITER est d’ouvrir enfin la voie à la fusion nucléaire comme source d’énergie.

alain-becoulet-engineering-domain-head-iter-organization
Alain Becoulet
Responsable de I’Ingénierie, ITER Organization

World Nuclear Exhibition

Comment innover pour faire du nucléaire une énergie d’avenir ?