Paris, 15 Juin 2011 – Cette étude détaillée analyse les pratiques adoptées par les entreprises pour assurer la qualité de leurs applications selon les pays et secteurs d’activités sur lesquels elles opèrent. Dans un contexte de reprise économique, d’une part, 85% des entreprises3 admettent, que leur portefeuille d’applications doit être rationalisé ; d’autre part, elles considèrent que leurs applications critiques basées sur des technologies obsolètes doivent être modernisées pour accroitre leur efficacité. Le « World Quality Report » révèle ainsi que 42% des entreprises prévoient d’augmenter leur budget dédié à l’assurance qualité et au test de leurs applications. En outre, 81% des entreprises font désormais migrer une partie de leur système d’information vers le « cloud », l’agilité étant considérée comme un critère de qualité des applications. Or, le développement du « cloud » renforce aussi le besoin d’une assurance qualité et de tests rigoureux, la sécurité des applications devenant cruciale pour garantir qualité et maîtrise des risques.

L’étude démontre que les investissements en assurance qualité sont plus importants dans les économies émergentes. Ainsi, l’année dernière, 83% des entreprises chinoises et 56% des sociétés brésiliennes ont fortement augmenté leur budget assurance qualité, alors qu’en Amérique du Nord et en Europe les budgets sont restés constants. Par ailleurs, en Australie, 37% des entreprises et organisations gouvernementales sondées indiquent une augmentation de leurs budgets de tests. Les entreprises recherchent le plus souvent efficacité et standardisation, par la création de « Centres d’Excellence » dédiés au Testing en particulier dans les pays émergents.

Les marchés émergents sont aussi les plus rapides à opter pour des infrastructures en mode « cloud » :

  • Plus du tiers des entreprises chinoises (37%) prévoit de transférer entre 11 et 25% de leurs applications vers le « cloud » l’année prochaine ; 40% prennent même des dispositions pour y héberger entre 26 et 50% de leurs applications ;
  • A contrario, 24% des entreprises d’Amérique de Nord et 18% en Europe du Nord et de l’Ouest indiquent qu’elles ne voient pas l’intérêt, à ce jour, à migrer leurs applications vers le « cloud ».

Avec l’adoption du « cloud » et la confiance croissante dans des applications hébergées sur internet, la question de la sécurité des applications dépasse le cadre habituel des risques et de l’audit. Plus du quart (27%) des entreprises de plus de 5000 collaborateurs mettent en place des équipes de sécurité dédiées. Leur rôle est de définir les exigences et les procédures permettant de garantir des applications saines et la protection des données critiques et confidentielles de tout accès non autorisé. Par ailleurs, les testeurs d’application sur le cloud doivent développer leurs compétences au-delà du Testing et maîtriser une gamme plus étendue de services informatiques.

On demande aux DSI de délivrer des applications de qualité avec un budget serré,” rappelle Raf Howery, vice-président, au sein de la Direction Alliances et Partenariats. “Faire migrer des applications critiques vers le « cloud » va devenir naturel pour les entreprises car il offre un environnement économique, fiable et agile pour les développer et les tester. Une fois la technologie adoptée, investir sur l’Assurance Qualité, en particulier dans les pays développés aidera les entreprise à s’y déployer.”

L’étude confirme la confiance des décideurs dans l’externalisation des tests applicatifs. Deux tiers (70%) des sondés utilisent des fournisseurs ou des tiers pour leurs activités d’assurance qualité. Ils ne recherchent plus seulement à externaliser l’exécution des tests, mais aussi la conception de la stratégie de tests, l’homologation utilisateur4 et les tests de sécurité. Les entreprises préférant externaliser choisissent de le faire sur site pour 27% d’entre elles, ou sur un lieu proche, continent ou pays où est implantée l’entreprise (pour 24%). Les résultats concernant l’offshore varient selon l’origine des entreprises. Celles implantées aux Etats-Unis ou au Canada privilégient l’Inde (18 %), suivie de la Chine (12%), et de l’Europe de l’Est (9%). Pour la première fois, les entreprises implantées en Europe de l’Ouest ou du Nord indiquent préférer l’Europe de l’Est (12%) ou la Chine (7%) à l’Inde (4%).

Pour Jonathan Rende, vice-président et directeur général du service Business Technology Optimization Applications, Software & Solutions chez HP, “ Le développement du “cloud” et de la mobilité accroissent la complexité des applications. Les entreprises sont face à un challenge : maintenir leur compétitivité en s’appuyant sur des applications de qualité sans compromettre leur agilité. Les résultats du « World Quality Report » montrent le rôle-clé de l’assurance qualité, l’externalisation et l’agilité au coeur du processus de production des applications pour améliorer la démarche d’innovation.”

Etant donné l’impact de la qualité sur les résultats des entreprises, et les coûts induits par les défauts potentiels des applications, le « World Quality Report » souligne le besoin d’une standardisation méthodologique des activités de tests. Par exemple au travers de l’approche TMap®5 du groupe Capgemini.

L’automatisation des tests suit une croissance continue :

  • 37% des sondés emploient des techniques d’estimations internes et 22% des méthodes standards. 12% seulement n’utilisent aucune méthode ;
  • Cependant, une majorité des entreprises (58%) conduit jusqu’à la moitié de ses activités de tests sans automatisation. Seules 23% utilisent des tests automatisés sur plus de 50% de leurs périmètres.

A propos de l’étude World Quality Report 2011-2012
L’étude World Quality Report 2011-2012 est la troisième d’une série d’enquêtes annuelles publiée par Capgemini, Sogeti et HP sur les tendances en matière de qualité logicielle, de méthodologies, d’outils et de processus. Comme les années précédentes, l’étude comprend des analyses détaillées de nombreux secteurs d’activités : produits de consommation, grande distribution et logistique, énergie, services et chimie, services financiers, santé et pharmacie, haute technologie, industrie, secteur public et télécommunication, média et jeux. En complément cette année, l’étude synthétise les tendances informatiques et les pratiques d’assurance qualité de neufs pays ou régions : Allemagne, Amérique du nord, Australie, Brésil, Chine, France, PaysBas, pays Nordiques, et Royaume Uni.
1 200 chefs d’entreprises ont participé à l’étude « World Quality Report », DSI, DAF, Responsables Informatiques, Responsables qualité du monde entier, avec Amérique du Nord (39%), Europe de l’Ouest (33%), Australie et Chine (8% chacun), Brésil (5%) et le reste de l’Europe, l’Asie et l’Amérique du sud (7%). L’étude comprend des réponses d’entreprises de taille variée : 30% de TPE et PME (entre 1 et 500 employés) ; 14 % entre 500 et 1 000 employés ; 22% entre 1 000 et 5 000 employés, 17% de grandes entreprises (entre 5 000 et 10 000 employés) et 16% de plus de 10 000 employés.

A propos de Capgemini et Sogeti
Capgemini, un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance, aide ses clients à se transformer et à améliorer leurs performances en leur conseillant les technologies les plus adaptées. Présent dans 40 pays, Capgemini a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 8,7 milliards d’euros et emploie 112 000 personnes dans le monde. Sogeti, sa filiale à 100% est l’un des leaders des services informatiques et d’ingénierie de proximité, réunit plus de 20 000 professionnels dans 15 pays et est présente sur plus de 100 sites en Europe, aux USA et en Inde.
Sogeti et Capgemini ont développé ensemble des solutions innovantes d’assurance qualité et de tests, combinant sur les meilleures méthodologies de tests (TMAP® et TPI®) avec un modèle de production global Rightshore®, pour aider les organisations à atteindre leurs objectifs d’assurance qualité. Sogeti et Capgemini bénéficient d’une des plus importantes équipes au monde, avec plus de 8.200 spécialistes Testing, auxquels s’ajoutent 12 500 spécialistes métier, et un centre commun d’excellence en Inde.

Pour en savoir plus : www.capgemini.com/testing and www.sogeti.com/testing.

Rightshore® est une marque déposée appartenant à Capgemini.

TMap®, TMap NEXT®, TPI® and TPI NEXT® sont des marques déposées de Sogeti.

1 Le Testing est un processus qui donne informations et conseils sur la qualité et les risques relatifs d’une application dans son environnement réel. Source Sogeti : TMap NEXT®, Business Driven Test Management, published UTN, 2008.
2 L’assurance Qualité comprend toutes les activités planifiées et systématiques nécessaires à confirmer qu’un service ou produit est conforme à ses exigences. Source: ISO 1994.
3 Capgemini and HP Application Landscape Report, March 2011.
4 L’homologation utilisateur: Vérification par un utilisateur final du système qu’il correspond à ses besoins.
5 TMap® – Test Management Approach – méthodologie de tests structurés du Group Capgemini, appuyée sur l’analyse de la valeur et des risques et conçue en réponse aux contraintes de qualité, de délai et de coût des cycles de développement.