Il ressort de cette étude que les entreprises ont des difficultés à faire face aux challenges de l’ère de la mobilité : en effet, un tiers (31 %) seulement déclarent tester formellement leurs applications mobiles. Lorsqu’elles effectuent des tests d’assurance qualité*, elles se concentrent principalement sur les performances (64 %) et les fonctionnalités (48 %), mais les tests de sécurité ne constituent une priorité que pour 18 % d’entre elles. Par ailleurs, il est inquiétant de constater que les entreprises ne disposent pas des ressources, des outils et des méthodes appropriés alors même que leur capacité à tester efficacement la qualité de leurs applications logicielles est plus importante que jamais pour leurs activités et leur réputation.

Le World Quality Report est une étude approfondie qui analyse, dans divers pays et secteurs d’activité, les méthodes adoptées par les entreprises pour tester et assurer la qualité de leurs applications. Cette étude montre que les entreprises doivent repenser leur stratégie et leurs priorités en matière d’assurance qualité car l’usage des appareils mobiles transforme les besoins, les demandes et les attentes des utilisateurs. À l’heure actuelle, la plupart des entreprises (51 %) continuent de considérer les tests comme une fonction interne et 13 % seulement ont opté pour un service entièrement géré par un prestataire extérieur. Cependant, il est évident que les capacités internes des entreprises en matière d’assurance qualité ne sont pas adaptés à l’évolution rapide des nouvelles technologies. L’étude révèle d’ailleurs un manque de confiance des entreprises dans leur capacité à tester la qualité de leurs logiciels : la majorité (59 %) estiment que leurs équipes internes d’assurance qualité ont une connaissance « approximative » des nouveaux outils et technologies de test. Deux tiers déclarent ne pas disposer des outils appropriés pour tester les applications mobiles et un tiers n’ont pas les méthodes de test et les processus (34 %) ainsi que l’expertise (29 %) nécessaires.

Pour Michel de Meijer, en charge au niveau mondial de l’offre Testing chez Capgemini : « La compatibilité et la fiabilité des applications logicielles sont essentielles pour les activités de nombreuses entreprises. Toutefois, le manque de confiance de la plupart des entreprises dans leur capacité interne à contrôler la qualité de leurs logiciels est flagrant, en particulier lorsqu’il s’agit des applications mobiles. Or les grandes entreprises doivent permettre à leurs collaborateurs et parfois à des millions de clients d’accéder à des applications et données sans interruption, en tout lieu, à tout moment et avec n’importe quel appareil mobile. Pour ce faire, la question sensible des infrastructures est essentielle.. Enfin, les équipes d’assurance qualité se doivent de repenser leur stratégie de test pour couvrir non seulement les applications traditionnelles, mais aussi les nouvelles applications mobiles, afin de répondre aux besoins des utilisateurs », ajoute-t-il.

Cette étude souligne également l’impact du cloud computing sur les tests et l’assurance qualité. Actuellement, près d’un quart des applications (22 %) des entreprises interrogées sont hébergées en mode cloud et ce chiffre devrait s’élever à un tiers (32 %) d’ici 2015. Les tests sont de plus en plus souvent réalisés dans le cloud, car les professionnels de l’assurance qualité maîtrisent de mieux en mieux ces « plates-formes de test ». Les entreprises peuvent ainsi tirer parti des avantages qu’elles offrent, d’une consommation « à la demande » et à moindre coût. Plus d’un quart (28 %) des tests sont effectués dans un environnement de cloud computing. Ce chiffre devrait s’élever à 39 % en 2015. Seulement 4 % des entreprises n’ont pas l’intention d’utiliser des technologies de cloud computing pour l’assurance qualité au cours des trois prochaines années, contre 31 % il ya deux ans. Les avantages perçus de l’assurance qualité en mode cloud l’emportent donc clairement sur les inconvénients.

L’étude révèle également que plus des deux cinquièmes (42 %) des budgets consacrés à l’assurance qualité ont augmenté l’année dernière et que 11 % seulement d’entre eux ont diminué, car les entreprises cherchent à réduire les coûts et à accélérer la mise à disposition des services. La majorité des entreprises (53 %) prévoient également d’augmenter leur budget dédié à l’assurance qualité d’ici 2015, tandis que seulement un cinquième (18 %) pensent le réduire. L’étude indique aussi que les entreprises qui s’efforcent de centraliser et de consolider leurs processus d’assurance qualité pour réduire encore leurs coûts et générer des gains d’efficacité ont de plus en plus tendance à investir dans des « Centres d’Excellence » dédiés au Testing**. Actuellement, 6 % des entreprises seulement disposent d’un Centre d’Excellence pleinement opérationnel, mais ce chiffre représente une augmentation de 50 % par rapport à 2011 et près de deux tiers des entreprises (60 %) en construisent un ou prévoient de le faire pour renforcer leur compétitivité.

Pour Matt Morgan, directeur général de HP Software Product Marketing : « L’assurance qualité va poursuivre sa montée en puissance, stimulée par la croissance des applications mobiles. Des exemples récents ont montré les conséquences potentielles des tests qui ne sont pas réalisés correctement. Les entreprises doivent tenir compte de l’incertitude des marchés, de leur besoin d’adopter un modèle de développement futur adéquat pour tirer parti des avantages des nouveaux modèles de prestation tels que le cloud computing, ainsi que des nouveaux défis liés aux technologies sociales et mobiles. Ces facteurs les obligent à actualiser et optimiser leurs ressources de test et leurs opérations pour réduire leurs coûts et accélérer la mise à disposition des services, tout en améliorant leur qualité ».

Pour accéder au rapport complet veuillez suivre ce lien : www.capgemini.com/insights-and-resources/bypublication/ world-quality-report-2012–2013/

À propos de l’étude World Quality Report 2012-2013
L’étude World Quality Report 2012-2013 est la quatrième d’une série d’enquêtes annuelles sur les méthodes appliquées dans divers pays et secteurs d’activité par les entreprises pour tester leurs applications et assurer leur qualité. Depuis 2009, Capgemini et HP publient cette étude annuelle pour présenter les dernières tendances relatives aux méthodologies, outils et processus de test et d’assurance qualité des logiciels. À l’instar des années précédentes, l’étude comprend des analyses détaillées de nombreux secteurs d’activités : produits de consommation, grande distribution et logistique, énergie et services publics, services financiers, haute technologie, secteur public, télécommunications, médias et loisirs. L’étude synthétise également les tendances informatiques et les pratiques en matière d’assurance qualité des régions ou pays suivants : Amérique du Nord (États-Unis et Canada), Amérique du Sud (Brésil), Europe de l’Ouest (France, Allemagne et Suisse, Pays-Bas et Benelux, Royaume-Uni et Irlande), pays scandinaves (Suède, Finlande, Danemark et Norvège), Europe du Sud, Europe de l’Est, Asie-Pacifique (Australie et Nouvelle-Zélande, Singapour, Chine et Hong Kong).

L’étude World Quality Report a été réalisée auprès de 1553 DSI, directeurs financiers, responsables informatiques et responsables qualité du monde entier. Contrairement aux années précédentes, cette étude se concentre uniquement sur le marché des grandes entreprises, à savoir les entreprises qui comptent plus de 1000 employés dans leur région. Le principal objectif de cette étude est d’analyser les méthodes adoptées pour tester et assurer la qualité des applications dans divers pays et secteurs d’activité.

A propos de Capgemini et Sogeti
Capgemini, un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance, aide ses clients à se transformer et à améliorer leurs performances en leur conseillant les technologies les plus adaptées. Présent dans 40 pays, Capgemini a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 9,7 milliards d’euros et emploie environ 120 000 personnes dans le monde. Sogeti, sa filiale à 100% est l’un des leaders des services informatiques et d’ingénierie de proximité, réunit plus de 20 000 professionnels dans 15 pays et est présente sur plus de 100 sites en Europe, aux USA et en Inde.
Sogeti et Capgemini ont développé ensemble des solutions innovantes d’assurance qualité et de tests, combinant sur les meilleures méthodologies de tests (TMAP® et TPI®) avec un modèle de production global Rightshore®, pour aider les organisations à atteindre leurs objectifs d’assurance qualité. Sogeti et Capgemini bénéficient d’une des plus importantes équipes au monde, avec plus de 9.500 spécialistes Testing, auxquels s’ajoutent 14 500 spécialistes métier, et un centre commun d’excellence en Inde.

Pour en savoir plus : www.capgemini.com/testing, www.sogeti.com/testing.

Rightshore® est une marque déposée appartenant à Capgemini.

TMap®, TMap NEXT®, TPI® and TPI NEXT® sont des marques déposées de Sogeti.

* L’assurance Qualité comprend toutes les activités planifiées et systématiques nécessaires à confirmer qu’un service ou produit est conforme à ses exigences. Source: ISO 1994.
** Les Centres d’Excellence de Capgemini et Sogeti constituent une plate-forme physique qui permet de modéliser, développer et présenter les dernières avancées métier et technologiques pour prendre en charge les solutions de test de pointe des clients partout dans le monde. Cette ressource regroupe les équipes, les outils et les environnements de test des clients pour fournir des solutions de test évolutives et complètes, qui peuvent être adaptées pour faire face à l’évolution des besoins des clients. Les entreprises peuvent ainsi regrouper les tests de plusieurs unités métier, ce qui permet d’appliquer le même processus rationalisé à toutes les applications, afin de maintenir un niveau de qualité élevé.