Le contrat comprend d’une part, la fourniture et la maintenance de toute une gamme d’applications métier et, d’autre part, le développement de prototypes informatiques dédiés aux futurs systèmes de prévoyance sociale. Au total, les plus de 100 000 employés du ministère britannique du Travail et des Retraites bénéficieront des services de Capgemini dans les différents sites du ministère au Royaume-Uni.

Capgemini a remporté ce contrat face à des concurrents britanniques, européens et globaux grâce à son approche de la transformation du cycle de vie des applications qui permet de moderniser des systèmes existants particulièrement complexes. Capgemini a également su convaincre grâce à d’autres atouts : la compétitivité de ses propositions, un mode de tarification transparent et prévisible fondé sur les résultats obtenus, sa démarche collaborative, mais aussi la réussite de projets de transformation menés auprès du DWP et d’autres ministères britanniques. Capgemini a, en outre, pu fournir des garanties au DWP sur l’importance des gains de productivité attendus, aussi bien au niveau du développement que de la maintenance. Enfin, pour délivrer ses prestations, Capgemini a proposé de s’appuyer sur son réseau de 170 petites et moyennes entreprises spécialisées dans différents domaines informatiques. Ce réseau a déjà été mobilisé avec succès dans le cadre d’autres grands contrats signés entre Capgemini et l’État britannique.

Pour Bev D’Alessio, en charge du secteur « Welfare » de Capgemini UK : « Nous sommes naturellement ravis d’élargir de manière significative notre relation avec le DWP qui dure depuis déjà vingt ans avec succès. Et nous sommes impatients de montrer une fois de plus pourquoi nous sommes le prestataire informatique privilégié des organisations qui veulent réaliser une transformation majeure de façon rapide et efficace. »

Ce contrat traduit la volonté du ministère du Travail et des Retraites d’élargir le panel de ses prestataires informatiques. Pour remplir ses objectifs de changement et ses impératifs budgétaires, le ministère doit s’entourer des meilleures compétences dans le secteur informatique. Les prestations seront délivrées dès maintenant, sous la conduite d’une équipe du « centre Capgemini de développement accéléré »** de Sale (comté du Cheshire) qui travaillera en étroite collaboration avec le « datacenter » écologique Merlin ouvert par le Groupe à Swindon (comté du Wiltshire). Des équipes de Capgemini seront également basées dans des sites du ministère dans le nord de l’Angleterre.

Les services de mise à disposition de systèmes informatiques et de transformation prévus dans ce contrat pourront, dans certains cas, servir de modèle pour d’autres ministères britanniques.

Enfin, le montant de ce contrat atteindra entre 5 et 10 millions de livres sterling par an en fonction des besoins du ministère en matière de services informatiques.

A propos de Capgemini
Fort d’environ 115 000 collaborateurs et présent dans 40 pays, Capgemini est l’un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance. Le Groupe a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 8,7 milliards d’euros. Avec ses clients, Capgemini conçoit et met en oeuvre les solutions business et technologiques qui correspondent à leurs besoins et leurs apportent les résultats auxquels ils aspirent. Profondément multiculturel, Capgemini revendique un style de travail qui lui est propre, la « Collaborative Business ExperienceTM », et s’appuie sur un mode de production mondialisé, le « Rightshore® ».
Plus d’informations sur : www.capgemini.com

Rightshore® est une marque du groupe Capgemini

* Capgemini UK compte en Grande-Bretagne quelque 8 000 collaborateurs sur 17 sites.
** Pour faire face aux exigences de flexibilité et de réactivité du marché, Capgemini a mis en place un réseau mondial de centres dédiés à la mise en oeuvre accélérée des projets : ADC (Accelerated Development Center). Cet environnement constitue un réel avantage, il réduit les délais de réalisation et évite toute aventure technologique. Il en résulte une meilleure maîtrise des coûts et des risques.