« Chez Capgemini, il n’y a pas que des développeurs… »

Céline, qui es-tu ?

J’ai deux passions (dont l’une ne va pas sans l’autre) les voyages et la plongée sous-marine. Je plonge depuis l’âge de 14 ans et tout aurait pu me destiner à une carrière de monitrice car j’enseigne la plongée depuis que j’ai 18 ans ! J’aurais aussi pu m’orienter vers la biologie, voire même à traverser les océans pour observer les requins. Mais le destin en a décidé autrement.
J’ai passé un concours à l’IAE – Institut d’Administration des Entreprises – de Lille (sans vraiment savoir dans quoi je me lançais) et c’est tout au long de ma formation que je me suis découvert une appétence pour les métiers liés à l’e-commerce. Je me suis donc spécialisée dans cette voie et ai obtenu un master 2 en « marketing et e-commerce ».

J’ai travaillé pendant 5 ans en tant que « coordinatrice webshop » au sein du groupe Les 3 Suisses. Je gérais la partie e-merchandising du site Internet, la construction du plan d’animation commerciale, la coordination d’une équipe d’environ 10 personnes et le pilotage de quelques projets, à l’époque en étroite collaboration avec des équipes Cap !
Et puis j’ai tout arrêté pour vivre la grande Aventure ! Direction l’Australie où j’ai traversé de sublimes paysages australs pendant 2 ans…

De retour en France, j’ai intégré Capgemini grâce à une ancienne collègue du groupe Les 3 Suisses qui m’a recommandée. J’y travaille depuis maintenant un peu plus d’un an.
Ce fût un vrai défi ! Se remettre « dans le bain » tout d’abord… Après 2 ans de vie de nomade, c’est quelque chose !
De plus, Capgemini est ma première expérience chez un prestataire, j’ai toujours été « de l’autre côté », j’ai donc dû m’adapter et évoluer rapidement dans ce nouvel environnement.

Je plonge depuis l’âge de 14 ans et tout aurait pu me destiner à une carrière de monitrice car j’enseigne la plongée depuis que j’ai 18 ans !

En quoi consiste le métier Business Analyst ?

Pour moi un Business Analyst c’est une catégorie de consultant fonctionnel qui a une vision globale de toutes les activités d’une entreprise mais qui est aussi en capacité d’appréhender les principes techniques.
Concrètement, mon métier consiste à comprendre les enjeux métiers d’une entreprise pour l’accompagner dans sa transformation. Pour cela, j’organise et anime des workshops afin de recueillir, comprendre et retranscrire les besoins et les traduire pour les équipes techniques. Je dois m’assurer que l’on est en capacité de répondre au besoin du client et si ça n’est pas le cas, proposer des solutions alternatives avec l’aide d’un architecte par exemple.
Suite à ces analyses, une grande partie de mon temps est donc consacré à l’élaboration de différents « delivery » comme on dit dans le jargon 😉, autrement dit des livrables pour les clients.

Certains disent que « Capgemini n’est qu’une boîte de dév’ », qu’en penses-tu ?

C’est vrai que lorsque je parle de mon métier et donc de Capgemini avec mon entourage, on me dit souvent « mais je ne savais pas que tu étais dans l’informatique et encore moins que tu savais coder ! »… ça me fait rire de devoir leur expliquer que chez Cap il n’y pas que des développeurs mais aussi des profils comme moi, très fonctionnels, qui n’ont jamais écrit une ligne de code (ce qui, en toute honnêteté ne m’intéresse pas vraiment). Je pense que c’est aussi à nous « Capgeminiens » de faire changer ces a-priori en montrant la diversité de nos métiers !


Direction l’Australie où j’ai traversé de sublimes paysages australs pendant 2 ans…

 

Qu’est-ce qui te fait lever le matin et te donne la niaque ?

J’ai « la chance » d’aimer mon métier et d’être actuellement sur un projet offshore avec l’Inde pour un grand compte BtoB. Travailler dans un contexte multiculturel, sur des projets d’envergure, avec de vrais challenges me fait sortir de ma zone de confort et je n’ai pas le temps de m’ennuyer !
Et bien sûr, ce qui me booste également c’est mon envie perpétuelle de découvrir le monde. A ce propos, dans quelques semaines je serai dans l’océan Indien à la découverte du Sri Lanka.
Je me lève donc très souvent du bon pied !!!

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos opportunités ?
Contactez Elise  !

« Chez Capgemini, il n’y a pas que des développeurs… »