« Je fais de l’informatique par conviction. »

Fedoua, architecte solution, est intervenue à la soirée Datalovers sur les clés de l’analyse prédictive, le 6 décembre 2018 à L’OpenMindKfé, Paris 8e.

Quand on parle de « Big Data », de quoi parle-t-on finalement ?

Pour moi, la Big Data c’est la capacité de calcul et de traitement de gros volumes de données, structurées et non structurées. La donnée est créatrice de valeur. Les entreprises sont conscientes que c’est un levier qui permet de gagner des parts de marché, d’améliorer leur business, de se positionner comme leader sur leur secteur d’activité.

Quel est l’enjeu pour les entreprises ?

La donnée est un enjeu économique majeur. La connaissance que peut avoir l’entreprise de son patrimoine de données – à travers des croisements de différentes sources – permet de prendre des décisions et surtout les bonnes décisions à partir du moment où les bons critères sont mis en place. On parle de « prescription ».
Mais cela ne suffit pas, car aujourd’hui il faut anticiper ces prises de décisions, et avoir un temps d’avance sur les évènements et sur les actions à mettre en œuvre. On parle de « prédiction ». C’est tout le challenge de nos métiers chez Capgemini.

En quoi consiste le métier d’architecte solution ?

C’est un métier qui nécessite une grande capacité d’écoute et un esprit d’analyse. L’architecte est sollicité pour répondre à des besoins plus ou moins bien identifiés par l’entreprise. Il va donc l’accompagner dans la définition de ses exigences fonctionnelles et techniques, de sécurité, et l’ensemble de ses contraintes pour construire la solution technologique la plus adaptée.
L’architecte occupe une fonction transverse à tout secteur d’activité ce qui permet une grande mobilité. Il peut cependant acquérir des compétences métiers et se spécialiser dans un secteur donné.

Comment es-tu arrivée à ce métier ?

J’ai commencé ma carrière en tant qu’ingénieur système et j’ai travaillé dans différents domaines de l’ingénierie. Ma première expérience en architecture était orientée infrastructure et par la suite j’ai occupé d’autres fonctions : architecte système, entreprise et solution.
J’ai naturellement évolué vers l’architecture big data après des expériences sur de l’architecture SOA et BI. Je me suis auto-formée sur Hadoop, Cloudera, Hortonworks et sur les évolutions de Informatica et Talend.

Sur quels types de projets travailles-tu ?

Aujourd’hui, je travaille aussi bien sur des appels d’offres en phase d’avant-vente pour développer le business que comme architecte solution sur des projets d’implémentation. J’aime bien changer de client et de secteur, c’est ce qui m’a toujours plu et continue de m’enrichir.

Qu’est-ce qui te passionne le plus ?

J’ai fait de l’informatique par conviction ! Dès le bac, je savais que c’était ce que je voulais faire ! Et puis j’ai aimé tout ce que j’ai fait ! Je suis ravie lorsque je pars d’une page blanche pour créer quelque chose qui se déclinera en solution à mettre en œuvre 😊

Quelles qualités faut-il développer pour faire ce métier ?

Selon moi, en plus d’être un bon communicant, il faut être curieux et savoir faire preuve de bon sens. Les compétences techniques se développent au quotidien car l’évolution technologique est très rapide. Pour ma part, je me forme en permanence et je partage avec mon réseau d’anciens collègues avec lesquels on a tous des parcours similaires.  On échange régulièrement sur des problématiques d’architecture comme le traitement de la data en temps réel qui est notre cheval de bataille du moment !

« Je fais de l’informatique par conviction. »
Cookies

En continuant à naviguer sur le site web, vous acceptez l'utilisation des cookies

Pour changer la configuration des cookies sur votre ordinateur ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter la page Données personnelles

Fermer

Fermer les informations cookies