Observation de la Terre

En 1986, le flux d’images en provenance du satellite d’observation de la Terre SPOT 1 a été un triomphe majeur pour le Centre National d’Études Spatiales (CNES).

Ces données offrant une résolution bien meilleure que celle des satellites américains concurrents, le CNES souhaitait les vendre sur le marché libre, mais personne n’avait encore conçu de logiciel capable de stocker, d’identifier et de traiter ce qui allait bientôt devenir des millions d’images.

C’est notre solution à ce problème qui nous a permis d’asseoir notre réputation dans l’industrie émergente de l’observation de la Terre. Trente ans plus tard, nous jouons un rôle clé dans le tri et la dissémination de l’énorme volume de données du programme Copernicus de l’Agence spatiale européenne – ESA , largement considéré comme le plus ambitieux programme d’observation de la Terre jamais entrepris.

 

Démonstration de la solution « Geoforest » qui observe et surveille les fôrets :

 

Démonstration de la solution « Georice » qui analyse les cultures de riz :