Observatoire mondial des marchés de l’énergie : l’Amérique du Nord

Publish date:

2019 a vu l’Amérique du Nord poursuivre ses efforts dans la lutte de contre le changement climatique.

Contrairement aux États-Unis qui s’est retiré de l’Accord de Paris, le Canada, a accéléré ses objectifs en élaborant un plan visant à atteindre des émissions nettes zéro d’ici 2050 sur la base d’une série d’étapes de réduction des émissions sur cinq ans.

Dans l’Observatoire mondial des marchés de l’énergie de cette année, nous explorons les divergences de ces deux zones nord-américaines en matière de changement climatique, ainsi que leur réponse à la crise du COVID-19. Nous présentons ici des idées pratiques sur la manière dont les services publics, les décideurs politiques et les entreprises privées peuvent adopter une stratégie qui équilibre ces priorités dans la poursuite d’une « meilleure normalité ».

Faits marquants pour l’Amérique du Nord

  • Les émissions américaines de CO2 devraient diminuer de 11 % en 2020 – la plus forte baisse depuis 1949 – en raison du ralentissement industriel lié au COVID-19.
  • Le Canada a revu ses prévisions d’émissions pour 2030 à 227 Mt en dessous du taux prévu en 2015, ce qui représente un niveau de réduction des émissions sans précédent.
  • Les États-Unis ont installé ~20,2 GW de capacité renouvelable en 2019, soit une augmentation de 2,3 GW par rapport à 2018 – la deuxième année la plus élevée jamais enregistrée.
  • La production d’énergie renouvelable aux États-Unis devrait dépasser celle du charbon en 2020.
  • Le Canada devrait retirer 5 GW de sa capacité de production au charbon d’ici 2028 – une autre étape vers son objectif de zéro net en 2050.
  • Les États-Unis sont devenus un exportateur net de gaz naturel, avec une moyenne de 5,2 Gpi3/j.

WEMO North America Insights...

Taille du fichier: 485,60 KB File type: PDF

Paroles d'experts

Randy Cozzens, Executive Vice President and North America Sector Head of Energy, Utilities and Chemicals

"Nous concluons cette année l'Observatoire mondial des marchés de l'énergie (WEMO) par un appel, désormais familier, à un changement radical pour faire face au changement climatique. Si pratiquement toutes les organisations comprennent les enjeux, les plans de transformation des entreprises ont tendance à être beaucoup plus conservateurs, car les entreprises sont aux prises avec les coûts, les risques et les rendements. Avec notre rapport, nous voulons aider les organisations à comprendre certaines des dernières technologies numériques et sectorielles, des modèles commerciaux et des données et analyses qui pourraient contribuer à façonner un programme de transformation de grande valeur".

Related Resources