Des plantes aux données – une nouvelle classe thérapeutique dans l’arsenal médical

Publish date:

L’humanité a longtemps préparé ses médicaments à partir de plantes. Puis la préparation des médicaments a évolué au fur et à mesure du progrès scientifique et du développement des technologies.

Point de vue Digital Therapeutics

Très récemment, la crise du COVID-19 a attiré l’attention sur une classe de produits thérapeutiques appelés biologics, illustrée par les vaccins à ARNm développés par Pfizer/BioNTech et Moderna, qui sont basés sur la biologie des technologies de virus inactivé et de vaccins recombinants.

Ces technologies, basées sur la biologie, sont également appliquées en oncologie et en maladies orphelines pour guérir les patients en utilisant la génomique, permettant ainsi l’essor de la thérapeutique « biologique ».

Alors que cette classe thérapeutique est basée sur les sciences naturelles, une autre classe thérapeutique basée sur la data science suscite de plus en plus d’intérêt ces dernières années : les Digital Therapeutics (DTx).

Elles reposent sur l’analyse de biomarqueurs, générés de manière soit traditionnelle (imagerie, analyses médicales) soit numérique (score cognitif sur un jeu téléphonique), pour générer un profil patient et ainsi déterminer l’intervention optimale pour apporter le meilleur résultat possible pour ce profil de patient, ouvrant ainsi la voie à des soins personnalisés aux spécificités du patient.

PoV Invent Digital Therapeutics...

Taille du fichier: 1,62 MB File type: PDF