Cette étude montre que les experts du secteur de la construction au niveau mondial s’attendent à avoir une plus-value allant de 519 à 685 Mds$ dans leurs revenus d’ici 2020 grâce au développement et à la vente d’appareils intelligents et connectés. Ce rapport met en évidence le fait que même si les retours potentiels sont significatifs, les constructeurs doivent investir dans le maintien et les compétences du digital pour pouvoir en bénéficier.

Consulter notre communiqué de presse.

Voici un aperçu des principales conclusions de ce rapport :

  • Les fabricants estiment que près de la moitié de leurs produits seront intelligents et connectés d’ici 2020, ce qui représente une augmentation de 32 points de pourcentage par rapport à 2014.
  • Environ 50% des fabricants ont l’intention d’investir plus de 100 millions d’euros au cours des deux prochaines années dans des plateformes de gestion du cycle de vie des produits (PLM) et des solutions digitales.
  • Avec pour résultat un niveau relativement bas de recours au « model-based system engineering», aux processus de continuité des données et de simulation virtuelle : seules 16% des sociétés mettent en place des Digital Twins alors que 45% n’ont pas encore dépassé la phase pilote.
  • Même si les investissements dans le digital ont fortement augmenté depuis 2014, peu de fabricants ont lancé des initiatives à grande échelle. Deux tiers (66%) d’entre eux reconnaissent qu’ils sont constamment confrontés à deux priorités concurrentes : accélérer la mise sur le marché de produits traditionnels innovants tout en investissant dans des produits intelligents et connectés.
  • Bien que l’industrie manufacturière soit à l’origine de 58% des dépenses mondiales en recherche et développement en 2017, moins d’un fabricant sur cinq (19%) figure dans la liste Forbes 2018 des sociétés les plus innovantes.