Les divergences entre les objectifs business et qualité freinent l’adoption des méthodes Agile et DevOps

Publish date:

Selon le World Quality Report de Capgemini, les défis liés au manque de compétences et à la sécurité rendent difficiles l’amélioration de l’environnement de test et IT

Paris, le 31 octobre 2019 – L’édition 2019/2020 du World Quality Report (WQR), publiée aujourd’hui par Capgemini, sa filiale Sogeti et Micro Focus, révèle que la réalité des besoins exprimés par les entreprises et les utilisateurs finaux constitue le frein principal sur le chemin de l’adoption des méthodes Agile et DevOps. Il souligne la nécessité d’améliorer l’assurance qualité (AQ) et les activités de test qui contribuent à la croissance de l’entreprise, tout en répondant aux contraintes de sécurité de plus en plus nombreuses auxquelles les équipes informatiques doivent faire face. Ces équipes indiquent en effet dans leur majorité (à hauteur de 59 %) qu’il existe des lacunes dans le système de contrôle garantissant la sécurité du traitement des données et des systèmes de stockage. Le rapport précise par ailleurs que l’assurance qualité et les pratiques en matière de test incluront à l’avenir davantage d’analyse de données, de plateformes d’automatisation des tests ainsi que des compétences techniques renforcées.

 Le rapport souligne cette année des progrès insuffisants en matière de gestion des données de test et des environnements associés, alors que les difficultés s’intensifient au sein des organisations : 60 % des participants déclarent en effet cette année que le principal obstacle aux environnements de test réside dans les coûts. Ce chiffre était de seulement 39 % il y a deux ans.

Voici les principaux enseignements du rapport :

 « La croissance et les résultats de l’entreprise » : motivation principale pour l’adoption des méthodes Agile et DevOps en matière d’assurance qualité

Cette année l’étude révèle que les objectifs ambitieux de développement des entreprises conditionnent de plus en plus les objectifs liés aux tests et à l’assurance qualité. Les répondants citent « la contribution à la croissance et aux résultats de l’entreprise » et « la satisfaction de l’utilisateur final » (40 % pour les deux critères) comme étant les deux objectifs les plus importants en matière de tests et d’assurance qualité pour cette année.

 La sécurité reste une priorité, même si de nouvelles difficultés voient le jour

Les enjeux de sécurité constituent à la fois un défi et une opportunité. 58 % des répondants indiquent qu’ils effectuent désormais des tests de sécurité dans des environnements cloud, contre 42 % en 2015. 53 % d’entre eux ont signalent également que l’automatisation des tests a globalement réduit les risques de sécurité au sein de leur organisation. Cependant, 44 % des participants soulignent que l’amélioration de la sécurité était leur priorité no 1 sur l’année. De plus, parmi les problèmes techniques rencontrés lors du développement d’applications, ceux liés à la vérification des aspects liés à la sécurité sont cités par plus de la moitié des répondants (52 %).

L’automatisation est bénéfique, mais présente de nouveaux défis

L’automatisation des tests est en hausse constante depuis quelques années. Elle présente plusieurs avantages, tels qu’un meilleur contrôle et une plus grande transparence sur les activités de test (cité par 63 % des répondants), une meilleure détection des défaillances (56 %), ainsi que la réduction à la fois des coûts des tests (56 %) et de la durée des cycles (54 %).

Cependant, l’enquête de cette année indique que l’automatisation des tests s’inscrit progressivement dans un cycle de vie complet, et que ce développement entraîne des lacunes : lorsque l’on demande aux experts informatiques à quels défis techniques ils font face lors du développement d’applications, 63 % d’entre eux indiquent l’absence d’automatisation de bout en bout, de la conception au déploiement, contre 55 % l’année dernière.

Avec un usage croissant de l’automatisation et de l’intelligence artificielle (IA), le manque de compétences au sein de certaines organisations se fait sentir. 41 % des répondants relèvent en effet que l’absence de compétences nécessaires pour les processus d’assurance qualité et de test constitue une véritable contrainte. Ainsi, 58 % des organisations interrogées ont fait appel à des experts externes en IA, soit parce que cette spécialité ne fait pas partie de leur métier (23 %), ou parce qu’elles recherchaient des conseils en IA rapidement (24 %) ou encore pour subvenir à un besoin sur une courte durée (11 %).

« Le paysage du test et de l’assurance qualité évolue rapidement, car l’innovation fait baisser les coûts et améliore globalement les processus », explique Rémi Caudwell, Directeur de l’expertise Testing chez Sogeti. « Le département test et assurance qualité joue un rôle de plus en plus important dans les opérations de l’entreprise et ses résultats d’activité. En même temps, chaque changement apporte son lot de difficultés, dont, on le voit ici, les deux principales sont la sécurité et l’accès à des spécialistes. Pour garder une longueur d’avance, les organisations doivent s’ouvrir aux nouvelles méthodes, y compris à une approche connectée et globale du test en prenant conscience de la nécessité des environnements de test. Elles gagneraient par ailleurs à adopter une approche de type « centre d’excellence » pour la gestion de leurs données de test. »

 Raffi Margaliot, Senior Vice President et directeur général des activités d’Application Delivery Management chez Micro Focus, précise : « Les tests et l’automatisation sont des facteurs critiques pour une livraison fiable et sécurisée des logiciels, mais les équipes font toujours face aux coûts et aux complexités associés aux projets. Le World Quality Report de cette année montre que les compétences, la sécurité, les budgets, les tests de bout en bout et l’assurance qualité sont d’autant plus importants pour nos clients lorsqu’ils entreprennent leurs projets de transformation numérique. »

 Recommandations pour le développement du test dans des environnements Agile et DevOps :

Le rapport conclut avec une série de conseils pour aider les entreprises à adopter plus largement les méthodes Agile et DevOps :

  • Concevoir un écosystème de test connecté en déployant des outils d’analyse intelligents
  • Développer l’ensemble de compétences en termes d’IA au sein de l’équipe de test en embauchant des spécialistes de la data science, des statistiques, des mathématiques…
  • Repenser l’automatisation des tests comme une plateforme
  • Faire prendre conscience de l’importance des environnements de test et en accroître la visibilité, et adopter une approche de type « centre d’excellence » pour la gestion des données de test
  • Améliorer la sécurité et introduire les tests de sécurité de façon anticipée dans le cycle de vie, idéalement au moment de la conception

 Pour télécharger le rapport complet, merci de cliquer ici.

 

Méthodologie du World Quality Report 2019 :

Cette année, dans le cadre de l’étude World Quality Report, 1 725 DSI et professionnels IT issus de huit secteurs dans 32 pays ont été interrogés. Publié tous les ans depuis 2009, il est le seul rapport international consacré à l’analyse de la qualité des applications et aux tendances en matière de tests. Les données de cette 11ème édition ont été recueillies en ligne et par entretien téléphonique. Les répondants ont été classés en six groupes : DSI, VP Application, directeur informatique, responsable QA/Testing, directeur des données/marketing et directeur des technologies /responsable produits. Ils ont participé à des entretiens quantitatifs suivis de discussions qualitatives approfondies.

 

À propos de Capgemini

Capgemini est un leader mondial du conseil, des services informatiques et de la transformation numérique. A la pointe de l’innovation, le Groupe aide ses clients à saisir l’ensemble des opportunités que présentent le cloud, le digital et les plateformes. Fort de 50 ans d’expérience et d’une grande expertise des différents secteurs d’activité, il accompagne les entreprises et organisations dans la réalisation de leurs ambitions, de la définition de leur stratégie à la mise en œuvre de leurs opérations. Pour Capgemini, ce sont les hommes et les femmes qui donnent toute sa valeur à la technologie. Résolument multiculturel, le Groupe compte plus de 200 000 collaborateurs présents dans plus de 40 pays. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 13,2 milliards d’euros en 2018.

Plus d’informations sur www.capgemini.com. People matter, results count.

 

À propos de Sogeti

Sogeti fait partie du groupe Capgemini, avec une présence dans plus de 100 sites à travers le monde. Travaillant en étroite collaboration avec clients et partenaires pour tirer pleinement parti des technologies, Sogeti allie agilité et rapidité de mise en œuvre pour concevoir des solutions sur mesure innovantes et tournées vers l’avenir dans les domaines de l’Assurance et du Testing, du Cloud et de la Cybersécurité, et intégrant les technologies d’intelligence artificielle et d’automatisation. Sogeti aide les entreprises à accélérer le rythme de déploiement des solutions digitales grâce à son approche pragmatique, « value in the making », et sa passion pour la technologie.

Plus d’informations sur www.sogeti.com

 

Communiqué de presse

Taille du fichier: 166,55 KB File type: PDF
Cookies

En continuant à naviguer sur le site web, vous acceptez l'utilisation des cookies

Pour changer la configuration des cookies sur votre ordinateur ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter la page Données personnelles

Fermer

Fermer les informations cookies