Capgemini renforce sa position parmi les leaders mondiaux grâce à sa bonne performance 2019

Publish date:

  • Chiffre d’affaires de 14 125 millions d’euros, en hausse de 7,0%
  • Croissance de 5,3% à taux de change constants sur l’année et 2,9% au 4ème trimestre
  • Prise de commandes en progression de 11% à taux de change constants
  • Taux de marge opérationnelle* de 12,3%, en progression de 20 points de base
  • Résultat net part du Groupe de 856 millions d’euros, en hausse de 17%
  • « Free cash-flow » organique* de 1 288 millions d’euros, en hausse de 16%
  • Proposition de dividende de 1,90 euro par action, en hausse de 12%
  • Nouveau programme de rachat d’actions à hauteur de 600 millions d’euros

Paris, le 13 février 2020 – Réuni à Paris le 12 février 2020 sous la présidence de Paul Hermelin, le Conseil d’Administration de Capgemini SE a examiné et arrêté les comptes[1] du groupe Capgemini pour l’exercice clos le 31 décembre 2019.

Pour Paul Hermelin, Président-directeur général du groupe Capgemini et Aiman Ezzat, prochain Directeur Général du groupe Capgemini à l’issue de l’Assemblée Générale de mai 2020 : « Les bons résultats de 2019 s’inscrivent dans la dynamique enclenchée il y a maintenant plusieurs années. La croissance de notre chiffre d’affaires est une nouvelle fois au-dessus de la moyenne du marché, comme nous nous y étions engagés. Notre marge opérationnelle progresse pour la 9ème année consécutive et nous avons largement dépassé notre objectif en matière de génération de trésorerie. La qualité de cette performance financière démontre ainsi la solidité de notre modèle et notre rigueur de gestion.

Ces bons résultats forment un socle robuste pour aborder 2020 avec confiance. Nous pourrons nous appuyer d’abord sur un carnet de commandes bien fourni, mais aussi sur notre capacité démontrée en 2019 à gagner des projets d’envergure et sur la profondeur de notre portefeuille d’offres.

Nous sommes déterminés à développer notre présence dans le domaine de « l’Intelligent Industry ». Nous réitérons notre confiance sur les prochaines étapes à franchir dans le cadre de l’OPA amicale sur Altran pour pouvoir prendre ensuite le leadership sur le segment très prometteur de la transformation digitale des entreprises industrielles. »

CHIFFRES CLÉS DE L’ANNÉE 2019

En 2019, Capgemini a continué de croître plus vite que le marché et amélioré de nouveau sa profitabilité et sa génération de free cash-flow organique*.

Le Groupe a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 14 125 millions d’euros, en progression de 7,0% par rapport à celui de 2018. Cela représente une croissance de 5,3% à taux de change constants*, en ligne avec l’objectif de réaliser en 2019 une croissance « autour 5,5% » (objectif tel qu’ajusté lors de la publication du chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2019). La croissance organique* du Groupe, c’est-à-dire hors impact des devises et des variations de périmètre, s’établit à 4,2%.

Le Digital et le Cloud représentent désormais plus de 50% de l’activité du Groupe, avec une croissance supérieure à 20% à taux de change constants en 2019.

Les prises de commandes sont en forte croissance, 11% à taux de change constants, pour atteindre 15 138 millions d’euros. Cette performance reflète la capacité du Groupe à se positionner sur des grands contrats de transformation digitale et obtenir des engagements clients pluriannuels.

La marge opérationnelle* atteint 1 741 millions d’euros et 12,3% du chiffre d’affaires, soit un accroissement de 9% en valeur et de 20 points de base en taux en ligne avec les objectifs de l’année. Le portefeuille d’offres innovantes est le principal moteur de cette création de valeur, comme l’illustre la marge brute qui progresse dans les mêmes proportions. Le Groupe démontre ainsi une nouvelle fois sa capacité à combiner croissance et profitabilité, et ce dans un environnement économique plus contrasté. Du point de vue géographique, cette progression de la marge opérationnelle est principalement tirée par l’augmentation de la profitabilité de la région Royaume-Uni et Irlande, en France ainsi que, dans une moindre mesure, en Amérique du Nord.

Les autres produits et charges opérationnels s’établissent en baisse pour représenter une charge nette de 308 millions d’euros contre 346 millions d’euros en 2018. Cette évolution est principalement due à la diminution sensible des coûts de restructuration, comme attendu, qui sont passés de 122 millions d’euros en 2018 à 82 millions d’euros en 2019.

Le résultat d’exploitation s’élève à 1 433 millions d’euros et 10,1% du chiffre d’affaires contre 1 251 millions d’euros et 9,5% du chiffre d’affaires en 2018.

Le résultat financier représente une charge de 79 millions d’euros, quasi stable par rapport aux 80 millions d’euros enregistrés l’année précédente. La charge d’impôt passe de 447 millions d’euros en 2018 à 502 millions d’euros cette année, dont 60 millions d’euros liés à l’impact transitoire de la réforme fiscale aux Etats-Unis, contre 53 millions d’euros l’année précédente. Avant la prise en compte de ces charges, le taux effectif d’impôt est en baisse à 32,6% contre 33,7% en 2018.

Le résultat net part du Groupe progresse fortement à 856 millions d’euros pour l’année 2019, en hausse de 17% par rapport à 2018. Le bénéfice par action (non dilué) pour l’exercice 2019 est de 5,15 euros. Le résultat normalisé par action* est de 6,40 euros et s’établirait à 6,76 euros en retraitant la charge transitoire d’impôt aux Etats-Unis, soit une progression annuelle de 12%.

Le free cash-flow organique* s’établit en forte hausse à 1 288 millions d’euros et dépasse ainsi largement l’objectif de 1 100 millions d’euros fixé en début d’année. Cette performance reflète en premier lieu la progression de la marge opérationnelle et dans une moindre mesure la baisse des coûts de restructuration. Le Groupe a également bénéficié sur l’exercice 2019 d’une amélioration de 30 millions d’euros de son besoin en fonds de roulement.

Capgemini a décaissé un montant net de 578 millions d’euros au titre des acquisitions réalisées au cours de l’exercice 2019 (dont 411 millions d’euros hors frais au titre de l’acquisition du bloc de 11,43% d’actions Altran). De plus le Groupe a versé 282 millions d’euros de dividendes et alloué 150 millions d’euros aux rachats d’actions au titre du programme pluriannuel. Le 6ème plan d’actionnariat salarié a donné lieu à une augmentation de capital d’un montant brut de 254 millions d’euros.

Le Conseil d’Administration a décidé de proposer à l’Assemblée Générale du 20 mai 2020 le versement d’un dividende de 1,90 euro par action, soit une progression de 12% par rapport au dividende versé en 2019. Le taux de distribution du résultat net3, part du Groupe, s’établirait ainsi à 35% conformément à la politique de distribution du Groupe.

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR RÉGIONS

Le chiffre d’affaires de la région Amérique du Nord (32% du chiffre d’affaires du Groupe) a progressé de 2,6% à taux de change constants, sur une base de comparaison exigeante puisque la région avait enregistré une croissance de 14,4% en 2018. Les secteurs Services et Energie & Utilities ont été les plus dynamiques. Le taux de marge opérationnelle progresse de 30 points de base sur un an, pour s’établir à 13,9%.

La région Royaume-Uni & Irlande (12% du chiffre d’affaires du Groupe) a enregistré une croissance robuste de 4,7% à taux de change constants sur l’ensemble de l’exercice, en dépit de la décélération constatée comme prévu dans les derniers mois de l’année. L’activité a été soutenue principalement par les secteurs de l’Industrie, Energie & Utilities et Biens de consommation & Commerce, tandis que le secteur public est resté quasi-stable. Le taux de marge opérationnelle s’inscrit en forte hausse à 15,2% contre 12,6% en 2018.

L’activité en France (21% du chiffre d’affaires du Groupe) s’est montrée solide avec un chiffre d’affaires en hausse de 5,9%. La demande a été alimentée en particulier par les secteurs de l’Industrie, des Services et le secteur public. Le taux de marge opérationnelle poursuit son amélioration pour atteindre 12,1% du chiffre d’affaires, en hausse de 100 points de base sur un an.

La région Reste de l’Europe (27% du chiffre d’affaires du Groupe) a maintenu un rythme de croissance soutenu avec une progression de chiffre d’affaires de 6,2% à taux de change constants. Les secteurs les plus actifs ont été Energie & Utilities, Biens de consommation & Commerce et l’Industrie. La région enregistre un tassement de son taux de marge opérationnelle qui atteint 11,8% contre 13,0% un an plus tôt.

Enfin, la région Asie-Pacifique et Amérique latine (8% du chiffre d’affaires du Groupe) aura connu une année particulièrement dynamique avec une hausse de 12,8% de son chiffre d’affaires à taux de change constants, l’ensemble des principaux secteurs ayant contribué à cette performance. Le taux de marge opérationnelle de la région s’inscrit toutefois en recul à 11,2% contre 12,8% en 2018.

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR MÉTIERS

Les activités de conseil en Stratégie et Transformation (7% du chiffre d’affaires total* du Groupe), regroupées au sein de Capgemini Invent, enregistrent une hausse de leur chiffre d’affaires total de 15,1% à taux de change constants. La croissance a été alimentée principalement par les secteurs de l’Industrie, Energie & Utilities et TMT (Télécom, Média & Technologie).

Les services d’Applications et de Technologie (71% du chiffre d’affaires total du Groupe), qui constituent le cœur de l’activité du Groupe, voient leur chiffre d’affaires total augmenter de 4,8% à taux de change constants. Les secteurs des Services, Energie & Utilities et de l’Industrie ont été les plus dynamiques sur l’année écoulée.

Enfin, le chiffre d’affaires total des services d’Opérations et d’Ingénierie (22% du chiffre d’affaires total du Groupe) est en croissance de 4,9% à taux de change constants. Les métiers d’opérations et d’ingénierie bénéficient des succès grandissants du Groupe dans les contrats pluriannuels, notamment pour ses services liés aux infrastructures Cloud. Avec le positionnement du Groupe sur l’ « Intelligent industry », les activités de Digital Manufacturing et d’ingénierie (Digital Engineering & Manufacturing Services, DEMS) poursuivent leur développement sur un rythme soutenu.

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ AU 4ème TRIMESTRE

Comme prévu et annoncé lors de la publication de son chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2019, le Groupe a enregistré une croissance moins dynamique au 4ème trimestre avec un chiffre d’affaires de 3 650 millions d’euros sur la période. L’augmentation de son chiffre d’affaires par rapport à la même période de 2018 s’établit ainsi à 2,9% à taux de change constants et 2,2% à taux de change et périmètre constants.

Conformément aux anticipations du Groupe, l’activité s’est contractée dans la région Royaume Uni & Irlande (- 3,1%) dans un contexte d’attentisme marqué, entretenu par les élections générales intervenues en décembre et l’imminence du Brexit. Le chiffre d’affaires s’inscrit en léger recul en Amérique du Nord (-0,4% à taux de change constants). La région Asie-Pacifique et Amérique Latine a maintenu son rythme de croissance à deux chiffres sur les derniers mois de l’année (+10,3%). La région Reste de l’Europe a enregistré une croissance toujours robuste de 6,3%, et la France est restée solide avec une progression de 4,5% de son chiffre d’affaires.

Par métier, les activités de conseil en Stratégie et Transformation au 4ème trimestre sont restées dynamiques avec une croissance de leur chiffre d’affaires total de 8,0% à taux de change constants. Les services d’Applications et de Technologie ont enregistré une décélération avec une progression de leur chiffre d’affaires total limitée à 1,7%. Ceci reflète entre autres une contraction dans le secteur des Services financiers. Enfin, le chiffre d’affaires total des services d’Opérations et d’Ingénierie a augmenté de 4,9% à taux de change constants.

Les prises de commandes enregistrées sur le trimestre progressent de 16% à taux de change constants pour atteindre 4 624 millions d’euros.

RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE

2019 a été une année charnière pour le programme de responsabilité sociale et environnementale « Architectes d’avenirs positifs ». Capgemini continue de faire d’importants progrès en matière de réduction de son empreinte carbone : à fin 2019, les émissions de CO2e par employé étaient inférieures de 29,3% à celles de 2015, bien en avance sur l’objectif de 20% fixé pour 2020. Le Groupe a renforcé son engagement en faveur de la diversité et de l’inclusion, avec désormais 50% de femmes au sein du conseil d’administration et 33% dans l’effectif total. L’objectif d’inclusion numérique a également été dépassé avec plus de 1 560 diplômés (contre 600 prévus) au sein des « Digital Academy ». Aujourd’hui, Capgemini a ouvert 13 « Digital Academy » dans 7 pays, deux ans seulement après le lancement de ce programme.

Cette performance a été reconnue au niveau international : Capgemini a rejoint la prestigieuse « A List » du CDP (Carbon Disclosure Project) pour son engagement en faveur de la Net-Zero Economy et a obtenu la certification Global EDGE pour son engagement actif en faveur de la diversité et de l’inclusion. Pour la 7ème année consécutive, Capgemini a également été distingué en 2019 comme l’une des entreprises les plus éthiques au monde par Ethisphere Institute.

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS

Au 31 décembre 2019, l’effectif total de Capgemini s’établit à 219 300 personnes soit une augmentation de 3,8% sur un an. Les effectifs offshore représentent 125 500 collaborateurs, soit 57% de l’effectif total du Groupe.

BILAN

Capgemini a renforcé en 2019 sa structure financière avec des fonds propres qui progressent de 944 millions d’euros et une réduction de 584 millions d’euros de son endettement net.

Le Groupe dispose au 31 décembre 2019 d’une trésorerie de 2 450 millions d’euros, contre 2 004 millions d’euros un an plus tôt. Compte tenu de la dette financière (i.e. hors dettes de loyers) de 3 270 millions d’euros, des actifs de gestion de trésorerie et des instruments dérivés, l’endettement net* du Groupe à la fin de l’exercice 2019 est de 600 millions d’euros contre 1 104 millions d’euros au 1er janvier 2019 et 1 184 millions d’euros au 31 décembre 2018 (i.e. avant l’application de la norme IFRS 162 au 1er janvier 2019).

Les actions Altran Technologies détenues par le Groupe correspondent exclusivement aux 11,43% du capital d’Altran acquis en juillet 2019 et sont reconnues à ce stade comme un actif financier dans le bilan du Groupe pour un montant de 413 millions d’euros (taxes incluses).

NOUVEAU PROGRAMME PLURIANNUEL DE RACHAT D’ACTIONS

Dans le cadre de la gestion active du capital social, le Conseil d’Administration a approuvé un nouveau programme pluriannuel de rachat d’actions de la Société à hauteur de 600 millions d’euros. Compte tenu du solde de 250 millions d’euros du programme pluriannuel en cours, le Groupe dispose désormais d’une capacité totale de rachat d’actions de 850 millions d’euros.

Dans ce contexte, le Groupe va procéder à des rachats d’actions dès les prochains mois à hauteur de 200 millions d’euros.

PERSPECTIVES

Pour l’année 2020, le Groupe vise une croissance d’environ 4% à taux de change constants de son chiffre d’affaires, une amélioration de la profitabilité avec une marge opérationnelle comprise entre 12,4% et 12,6% et un free cash-flow organique d’environ 1,2 milliard d’euros.

Ces perspectives ne tiennent pas compte de l’impact de l’acquisition d’Altran.

ACQUISITION D’ALTRAN TECHNOLOGIES

Le 24 juin 2019, Capgemini et Altran Technologies (Euronext Paris : ALT), le premier acteur mondial des services d’ingénierie et de R&D, ont annoncé le projet d’acquisition d’Altran par Capgemini dans le cadre d’une offre publique d’achat (OPA) amicale. Cette offre vise à créer un leader mondial de « l’Intelligent Industry », c’est-à-dire la transformation digitale des entreprises industrielles.

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a délivré le 14 octobre 2019 son visa sur l’OPA, et celle-ci s’est déroulée du 16 octobre 2019 au 22 janvier 2020.

Après la clôture de l’exercice 2019, le 14 janvier 2020, Capgemini a relevé le prix proposé de l’offre de 14,0 euros à 14,5 euros par action. Le 27 janvier 2020, Capgemini a annoncé qu’à l’issue des opérations de règlement-livraison le 4 février 2020, le Groupe allait détenir 137 674 545 actions Altran représentant 53,57% du capital et au moins 53,41% des droits de vote, dépassant ainsi le seuil de succès de l’offre fixé à 50,1% du capital social et des droits de vote (sur une base entièrement diluée). Après la prise en compte des actions auto détenues, Capgemini détient 54,52% du capital et 54,37% des droits de vote d’Altran[4].

L’offre a donc été automatiquement réouverte dans les mêmes termes, du 28 janvier au 10 février 2020 (inclus). Selon le calendrier publié par Euronext, le résultat de la réouverture de l’offre est attendu le 14 février 2020 et le règlement-livraison correspondant le 21 février 2020.

Capgemini a par ailleurs confirmé qu’il respectera l’ensemble des engagements relatifs à cette opération[5] notamment : (i) Capgemini, pour une durée d’au moins 18 mois[6], ne déposera pas une nouvelle offre et ne mettra pas en œuvre une fusion sur la base d’un prix par action Altran supérieur au prix de l’offre et (ii) Capgemini ne prendra pas le contrôle d’Altran  dans l’attente de la décision de la cour d’appel de Paris sur le recours formé par un actionnaire, qui doit intervenir le 19 mars 2020. La consolidation des résultats financiers d’Altran dans les comptes du groupe Capgemini ne pourra intervenir qu’à compter de la prise de contrôle effective.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Paul Hermelin, Président-directeur général, ainsi que Aiman Ezzat, Directeur général délégué, Carole Ferrand, Directeur financier, et Rosemary Stark, Directeur des ventes, commenteront cette publication au cours d’une conférence téléphonique qui se déroulera en anglais ce jour à 8h00 heure de Paris (CET). Cette conférence téléphonique sera accessible par webcast, en direct et en rediffusion pendant un an, depuis ce lien.

L’ensemble des documents relatifs à cette publication sera mis en ligne sur le site Investisseurs de Capgemini et à l’adresse https://investors.capgemini.com/fr/.

CALENDRIER

28 avril 2020 Publication du chiffre d’affaires pour le 1er trimestre 2020
20 mai 2020 Assemblée Générale
28 juillet 2020 Publication des résultats pour le 1er semestre 2020
Le calendrier relatif au paiement du dividende qui est soumis à l’approbation de l’Assemblée Générale serait:
3 juin 2020 Détachement du coupon sur Euronext Paris
5 juin 2020 Mise en paiement du dividende

AVERTISSEMENT

Le présent communiqué de presse est susceptible de contenir des informations prospectives. Ces informations peuvent comprendre des projections, des estimations, des hypothèses, des informations concernant des projets, des objectifs, des intentions et/ou des attentes portant sur des résultats financiers futurs, des évènements, des opérations, le développement de services et de produits futurs, ainsi que des informations relatives à des performances ou à des évènements futurs. Ces informations prospectives sont généralement reconnaissables à l’emploi des termes « s’attendre à », « anticiper », « penser que », « avoir l’intention de », « estimer », « prévoir », « projeter », « pourrait », « devrait » ou à l’emploi de la forme négative de ces termes et à d’autres expressions de même nature. La direction de Capgemini considère actuellement que ces informations prospectives traduisent des attentes raisonnables ; la société alerte cependant les investisseurs sur le fait que ces informations prospectives sont soumises à des risques et  incertitudes (y compris, notamment, les risques identifiés dans le Document de Référence de Capgemini, disponible sur le site internet de Capgemini), étant donné qu’elles ont trait à des évènements futurs et dépendent des circonstances futures dont la réalisation est incertaine et qui peuvent différer de ceux anticipés, souvent difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Capgemini. Les résultats et les évènements réels sont susceptibles de différer significativement, de ceux qui sont exprimés, impliqués ou projetés dans les informations prospectives. Les informations prospectives ne donnent aucune garantie de réalisation d’évènements ou de résultats futurs et n’ont pas cette vocation. Capgemini ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les informations prospectives sous réserve de ses obligations légales.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre d’instruments financiers au public et ne contient pas d’invitation ou d’incitation à investir dans des instruments financiers en France, aux États-Unis ou n’importe quel autre pays.

INFORMATIONS IMPORTANTES

Le présent communiqué de presse est diffusé à titre informatif uniquement et ne constitue pas une offre d’achat, ou une sollicitation d’une offre de vente, d’instruments financiers Altran Technologies.

Il est fortement recommandé aux investisseurs et aux actionnaires de prendre connaissance de la documentation relative à l’offre publique d’achat, qui contient les termes et conditions de l’offre, ainsi que, le cas échéant, de tout avenant ou ajout à ces documents dans la mesure où ils contiendront des informations importantes sur Capgemini, Altran Technologies et l’offre.

Ce communiqué de presse ne doit pas être publié, diffusé ou distribué, directement ou indirectement, dans tout pays dans lequel la distribution de ces informations fait l’objet de restrictions légales. L’offre publique d’achat n’est pas ouverte au public dans les juridictions dans lesquelles son ouverture fait l’objet de restrictions légales.

La publication, la diffusion ou la distribution de ce communiqué de presse dans certains pays peut faire l’objet de restrictions légales ou réglementaires. Par conséquent, les personnes situées dans les pays où ce communiqué est publié, diffusé ou distribué doivent s’informer sur de telles restrictions et s’y conformer.  Capgemini et Altran Technologies déclinent toute responsabilité quant à une éventuelle violation de ces restrictions par qui que ce soit.

À PROPOS DE CAPGEMINI

Capgemini est un leader mondial du conseil, des services informatiques et de la transformation numérique. A la pointe de l’innovation, le Groupe aide ses clients à saisir l’ensemble des opportunités que présentent le cloud, le digital et les plateformes. Fort de 50 ans d’expérience et d’une grande expertise des différents secteurs d’activité, il accompagne les entreprises et organisations dans la réalisation de leurs ambitions, de la définition de leur stratégie à la mise en œuvre de leurs opérations. Pour Capgemini, ce sont les hommes et les femmes qui donnent toute sa valeur à la technologie. Résolument multiculturel, le Groupe compte près de 220 000 collaborateurs présents dans plus de 40 pays. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 14,1 milliards d’euros en 2019.

Plus d’informations sur www.capgemini.com. People matter, results count.

 

ANNEXES[7]

TAXONOMIE MÉTIERS

Comme annoncé précédemment, la taxonomie des lignes de métiers du Groupe a été simplifiée et homogénéisée à compter du 1er janvier 2019 :

  • Stratégie & Transformation comprend l’ensemble des activités de conseil en stratégie et d’accompagnement de la transformation. Le périmètre correspond à celui de Capgemini Invent ;
  • Applications & Technologie regroupe les activités des « Services applicatifs » ainsi que les activités connexes, notamment les services de proximité en technologie, auparavant inclus dans les « Services de technologie et d’ingénierie » ;
  • Opérations & Ingénierie recouvre toutes les autres activités du Groupe, à savoir à ce jour : les Business Services (comprenant le Business Process Outsourcing), l’ensemble des Services d’infrastructure (y compris ceux auparavant inclus dans les « Services de technologie et d’ingénierie ») et les services de Digital Engineering et Digital Manufacturing (précédemment inclus dans les « Services de technologie et d’ingénierie »).

APPLICATION DE LA NORME IFRS 16 ET ADAPTATION DES INDICATEURS DE PERFORMANCE

Le Groupe a présenté le 14 février 2019 les conséquences attendues de la mise en place au 1er janvier 2019 de la norme IFRS 16 lors de la communication de ses objectifs pour l’année 2019. Pour rappel :

  • l’application de la norme IFRS 16 sur le compte de résultat du Groupe est globalement neutre au niveau des principaux indicateurs de performance, dont la définition reste par ailleurs inchangée.
  • le free cash-flow organique prend désormais en compte les remboursements de dettes de loyers (y compris ceux liés aux contrats de location-financement qui en étaient auparavant exclus puisque reconnus en remboursement de dette financière, soit 52 millions d’euros en 2018) ;
  • l’endettement net du Groupe exclut désormais toutes les dettes de loyers (y compris celles liées aux contrats de location financement, soit 80 millions d’euros à fin 2018).

DÉFINITIONS

La croissance organique du chiffre d’affaires est la croissance calculée à taux de change et périmètre constants. Le périmètre et les taux de changes utilisés sont ceux de l’exercice publié. Ce sont également les taux de change de l’exercice publié qui sont utilisés dans le calcul de la croissance à taux de change constants.

L’impact des variations des devises est lié pour l’essentiel à l’appréciation du dollar américain par rapport à l’euro.

Pour l’évolution de l’activité par métier, conformément aux indicateurs internes de performance opérationnelle, la croissance à taux de change constants est calculée sur la base du chiffre d’affaires total, c’est-à-dire avant élimination des facturations inter-métiers. Le Groupe considère en effet que cela est plus représentatif du niveau d’activité par métier car, avec l’évolution de son activité, le Groupe constate un nombre croissant de contrats dont la mise en œuvre requiert la combinaison de différentes expertises métiers entraînant une augmentation des flux de facturation inter-métiers.

La marge opérationnelle, un des principaux indicateurs de la performance du Groupe, est la différence entre le chiffre d’affaires et les charges opérationnelles. Elle est calculée avant les « autres produits et charges opérationnels » qui comprennent les amortissements des actifs incorporels reconnus dans le cadre des regroupements d’entreprises, la charge résultant de l’étalement de la juste valeur des actions attribuées au personnel (y compris les charges sociales et contributions patronales), ainsi que les charges ou produits non récurrents, notamment les dépréciations des écarts d’acquisition, les écarts d’acquisition négatifs, les plus ou moins-values de cession de sociétés consolidées ou d’activités, les charges de restructuration afférentes à des plans approuvés par les organes de Direction du Groupe, les coûts d’acquisition et d’intégration des sociétés acquises par le Groupe y compris les compléments de prix incluant des conditions de présence, ainsi que les effets des réductions, des liquidations et des transferts des régimes de retraites à prestations définies.

Le résultat net normalisé correspond au résultat net (part du Groupe) corrigé des impacts des éléments reconnus en « autres produits et charges opérationnels », net d’impôt calculé sur la base du taux effectif d’impôt. Le résultat normalisé par action est calculé comme un résultat de base par action, c’est-à-dire hors dilution.

Le free cash-flow organique se définit comme le flux de trésorerie lié à l’activité diminué des investissements en immobilisations incorporelles et corporelles (nets de cession), des remboursements de dettes de loyer et ajusté des intérêts financiers payés et reçus. Les paiements liés aux contrats de location-financement étaient traités en remboursement de dette financière jusqu’au 31 décembre 2018. Depuis le 1er janvier 2019, avec l’adoption de la norme IFRS 16, ces paiements sont pris en compte dans la nouvelle définition du free cash-flow organique au titre des remboursements de dettes de loyers.

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR RÉGIONS

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR MÉTIERS

COMPTE DE RÉSULTAT SYNTHÉTIQUE ET MARGE OPÉRATIONNELLE

RÉSULTAT NORMALISÉ ET RÉSULTAT DILUÉ PAR ACTION

Le Groupe a reconnu en 2019 une charge d’impôt de 60 millions d’euros liée à l’effet transitoire de la réforme fiscale aux Etats-Unis qui a réduit le résultat de base par action et le résultat normalisé par action de 0,36 euro et le résultat dilué par action de 0,35 euro.

Hors comptabilisation de cette charge d’impôt, le résultat normalisé par action serait de 6,76 euros en 2019 :

VARIATION DE TRÉSORERIE ET FREE CASH-FLOW ORGANIQUE

ENDETTEMENT NET

 

* Les termes et indicateurs alternatifs de performance marqués d’un (*) sont définis et/ou réconciliés en annexe de ce communiqué.

[1] Les comptes consolidés ont été audités et le rapport de certification est en cours d’émission.

[2] Voir en annexe la présentation des impacts de l’application de la norme IFRS 16 au 1er janvier 2019 et les changements de définition qu’ils ont entraînés sur le free cash-flow organique et de dette nette. L’augmentation de 16% du free cash-flow organique est calculée sur une base comparable, elle s’établit à 11% en données publiées.

[3] Hors reconnaissance d’une charge d’impôt liée à l’impact transitoire de la réforme fiscale aux Etats-Unis de 53 millions d’euros en 2018 et 60 millions d’euros en 2019.

[4] Sur la base d’un capital social d’Altran composé de 257 021 105 actions représentant 257 748 693 droits de vote.          

[5] Voir avis AMF 219C2818 du 18 décembre 2019 reprenant les engagements pris par Capgemini vis-à-vis de l’AMF ; voir également le communiqué de Capgemini du 14 janvier 2020.

[6] A compter du 14 janvier 2020, date du Communiqué de presse de Capgemini.

[7] Dans ces annexes l’arrondi d’une somme peut être différent de la somme des arrondis.

Capgemini renforce sa position...

Taille du fichier: 315,83 KB File type: PDF

Infographie - Performance...

Taille du fichier: 90,14 KB File type: PDF

Infographie - Capgemini...

Taille du fichier: 113,31 KB File type: PDF
Cookies

En continuant à naviguer sur le site web, vous acceptez l’utilisation des cookies

Pour changer la configuration des cookies sur votre ordinateur ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter la page Données personnelles

Fermer

Fermer les informations cookies