Des jeux pour sensibiliser à l’impact de la technologie sur l’environnement

Découvrir les questions liées au changement climatique grâce à des jeux et prendre des mesures

Afin de sensibiliser ses collègues à l’impact de la technologie sur l’environnement, Peggy Bouyon, analyste numérique, a créé un jeu de cartes qui aide les participants à prendre des mesures en faveur d’une croissance durable.

Un matin, en se réveillant, l’éléphant découvrit un énorme incendie dans la jungle. Alors qu’il s’enfuyait, il vit un colibri voler vers le feu avec un minuscule seau d’eau dans le bec. « Que fais-tu ? », demanda l’éléphant. « Tu ne vois pas que ça ne sert à rien ? »

« Peut-être », répondit l’oiseau, « mais au moins, j’aurai fait tout ce que je pouvais. »

Chez Capgemini, nous demandons à nos collaborateurs du monde entier quelles sont leurs actions pour soutenir notre engagement à atteindre le « zéro émission nette » d’ici 2030. Peggy Bouyon, analyste pour Capgemini à Nantes, explique comment l’histoire du colibri l’a en partie inspirée pour créer un  jeu de cartes destiné à aider ses collègues à prendre conscience de l’impact de la technologie sur l’environnement, ainsi que les mesures qu’ils peuvent prendre à titre individuel en vue de le réduire.

Amusez-vous ! 

Le jeu sera proposé lors de  réunions en début de projet. « En plus de briser la glace, il inscrit tout nouveau projet dans le contexte de l’impact de la technologie sur l’environnement, et définit certaines responsabilités », affirme Peggy Bouyon.

Chaque jeu contient plusieurs cartes : Acteur (chef de projet ou développeur), Impact (manière dont la technologie influe sur l’environnement, par exemple les déchets électroniques), Objectif (objectif commun à toute l’équipe) et Action (objectif spécifique assigné à un individu).
« Le principe est de faire correspondre une action à un acteur, afin que chaque personne soit chargée d’un objectif concret pour la durée du projet », explique Peggy. Par exemple, un chef de projet responsable de l’approvisionnement en fournitures peut prendre des mesures pour faire appel uniquement à des fournisseurs durables.
Des enjeux méconnus ? 

Selon Peggy, nous sommes nombreux à ne pas avoir conscience de l’impact de l’informatique sur l’environnement. « L’extraction des composants des ordinateurs que nous utilisons au quotidien est souvent nocive pour l’environnement dans les pays en développement », précise-t-elle.

En 2019, 53,6 millions de tonnes de déchets électroniques ont été produites à travers le monde. Dans le même temps, les chiffres suggèrent que la consommation d’énergie liée à l’activité informatique pourrait atteindre 20 % de la demande mondiale d’électricité d’ici 2030.

« Ces informations sont mentionnées sur les cartes Impact. Au cours du jeu, les joueurs se voient attribuer des cartes Action, qui fixent à chacun un objectif concret pour l’aider à s’attaquer au problème. Cela transforme un problème insurmontable en mesures spécifiques et gérables », énonce Peggy.

« La fable du colibri nous incite à faire ce que nous pouvons selon nos capacités, et c’est exactement ce que notre jeu de cartes préconise. »

Exploiter la gamification

De l’avis de Peggy, il est logique à différents égards d’aborder cette question sous la forme d’un jeu. Son expérience dans la conception d’ateliers lui a montré que l’utilisation de cartes physiques aide les individus à apprendre plus rapidement et perdure plus longtemps en mémoire qu’une présentation PowerPoint par exemple. « Nous souhaitons inviter les individus à devenir « acteurs », plutôt que de rester passifs, et à se rassembler autour d’un objectif commun », annonce-t-elle.

« De plus, cette approche est très efficace pour mobiliser les jeunes qui aiment apprendre par le biais de jeux, en particulier sur des questions qui leur tiennent à cœur. »

Dans le cadre d’une initiative distincte, l’équipe de Peggy a remis des prix à des personnes ayant réduit le volume de leur boîte de réception. « Peu de gens savent que les e-mails, en particulier ceux accompagnés de pièces jointes volumineuses, occupent de l’espace de stockage dans les centres de données, particulièrement énergivores », dit-elle.

Une initiative d’ampleur

 

L’idée du jeu de cartes a germé au cours de discussions avec sa responsable. « Capgemini ayant l’ambition d’atteindre  « zero émission nette », nous avons commencé à réfléchir à ce que nous pourrions  apporter en tant qu’équipe », explique Peggy.

Elle affirme avoir reçu d’excellents retours concernant le jeu et souhaite continuer à l’améliorer. « Nous avons abordé le projet sous l’angle du crowdsourcing, et nous encourageons tout collaborateur qui aurait des idées de cartes à nous les communiquer. »

Le projet n’en est qu’à ses premiers pas, mais avec l’aide de Maud Paré, responsable de l’informatique durable chez Capgemini en France, Peggy espère que le jeu sera adopté par le plus grand nombre.

« Les cartes ont été conçues pour être utilisées dans un environnement d’entreprise et nous aimerions éventuellement les utiliser avec nos clients », dit-elle. «De surcroît, j’aimerais voir d’autres pays créer leur propre version du jeu, dans leur langue. J’en serais très fière. »

Grâce à ce format amusant et intéressant, Peggy et son équipe ont montré que nous pouvions réduire l’impact de la technologie sur l’environnement par des actions individuelles, afin de construire un meilleur avenir pour tous.

Responsabilité sociale

Numérique responsable

Eco-concevoir nos produits et services, réduire l’empreinte carbone de nos clients

Responsabilité sociale

Environnement

Face à l’urgence climatique, nous agissons pour aller plus loin dans la réduction de notre impact environnemental.

Responsabilité sociale

Responsabilité Sociale et Environnementale

Donner du sens et avoir un impact positif sur notre société et pour la planète.