Post NL : très haut dans les nuages

Une première aux Pays-Bas

Dans les derniers mois de l’année 2013, PostNL, le groupe postal hollandais, prend une décision susceptible de modifier en profondeur son modèle économique : déployer une stratégie 100 % cloud en mettant en place une plateforme dédiée. C’est Sogeti, la filiale de Capgemini spécialisée dans les services de technologie et d’ingénierie, qui est chargée de mener à bien cette transformation. Les deux sociétés se connaissent bien : Sogeti a alors déjà construit plusieurs applications pour le groupe postal dans un passé récent. Le nouveau projet est cependant beaucoup plus ambitieux : il s’agit de transférer la plupart, sinon tous les systèmes informatiques de Post NL dans le cloud. Pour une entreprise de cette taille – 46 000 salariés implantés dans 13 pays –, c’est clairement une première.

 

11 %: La chute du marché du petit courrier aux Pays-Bas entre 2013 et 2014.

Flexibilité et réduction des coûts

Les raisons de cette mutation ?  Les évolutions pour le moins contrastées du marché. « PostNL était confronté d’un côté à une baisse rapide du marché des lettres et du petit courrier, et de l’autre à une croissance importante de son trafic de colis, lui-même lié à l’explosion du commerce en ligne. Le groupe se devait de réduire ses frais et de gagner en flexibilité afin de piloter plus facilement les écarts de volumes transportés », explique Piet-Wybe Wagter, directeur de Sogeti Pays-Bas depuis 2012 qui a suivi de très près le dossier.

 

20 %: La diminution des coûts rendue possible par la migration des applications de PostNL vers le cloud.

L’objectif est donc de gagner en réactivité, afin de « suivre les rythmes du marché », tout en réduisant fortement les coûts. La nouvelle stratégie de numérisation va avoir des implications pour toute l’entreprise, notamment dans la division courrier dont le personnel ne consacrera plus que la moitié de son temps aux très coûteuses opérations de tri et de distribution des lettres, l’autre moitié étant dédiée à la gestion des outils numériques.

 

« Le grand avantage du cloud est qu’il permet l’accès à des ressources informatiques, des applications et des services via internet à la demande. Cela change radicalement les stratégies d’investissement. »
Piet-Wybe Wagter

La « grande migration »

Concrètement, la solution retenue est de faire migrer 75 applications sur le cloud public de Microsoft (appelé Azure), puis de confier la gestion de la plateforme ainsi créée à Sogeti. « Ce double modèle de migration et de gestion était peu répandu à l’époque », précise Piet-Wybe Wagter.  Commencée à la fin de l’année 2013, cette « grande migration » s’achève deux ans plus tard. Dans le déploiement de cette stratégie 100 % cloud, l’équipe Sogeti a dû imaginer tous les cas de figure possibles : « Comment sécuriser les données des clients du groupe, que faire en cas d’effondrement de tout le système internet… ? Dans ce genre de projets, il faut penser à tout », se rappelle Piet-Wybe Wagter. L’équipe Sogeti a même dû gérer quelques « imprévus » « Un beau jour de 2014, Microsoft Azure est tombé en panne. Tout le cloud de Microsoft s’est arrêté. Le système que nous avions mis au point a permis de redémarrer beaucoup plus vite que les autres utilisateurs. Même Microsoft était impressionné », raconte Piet-Wybe Wagter.

 

50: Le nombre de salariés de Sogeti mobilisés sur ce projet.

La transformation cloud a bouleversé les modes de fonctionnement de PostNL. « Il s’agit d’un bouleversement majeur pour le groupe. Le cloud lui a apporté une nouvelle agilité en lui permettant de consommer des ressources informatiques à la hauteur de ses besoins, en fonction de ses niveaux d’activité. C’est toute la chaîne de valeur qui a été impactée », conclut Piet-Wybe Wagter.