Le Low Code/No Code, levier incontournable pour accélérer la transformation digitale des entreprises

Publish date:

Le Low Code/No Code est voué à profondément changer la manière dont les métiers et l’IT collaborent pour accélérer leur transformation digitale

Selon Gartner, d’ici à 2024, 65 % des activités de développement d’applications s’appuieront sur des plateformes Low Code. En effet, les technologies Low Code/No Code sont vouées à profondément changer la manière dont les métiers et l’IT collaborent pour accélérer la transformation digitale de leurs entreprises. Au-delà d’une simple opportunité de transition technologique, la démocratisation du métier du développeur va également pousser ré-inventer la relation IT/Métier, pour une transformation pérenne et à haute valeur ajoutée pour les métiers.

Le Low Code/No Codecomme opportunité pour accélérer la transformation digitale des entreprises

Le besoin de transformation des processus et usages métiers n’a pas tari avec la crise sanitaire, et il est désormais légion que les organisations IT ne peuvent pas répondre à toutes les sollicitations – faute de ressources de développement et de budget. En réponse, les organisations métiers recourent à des solutions de « Shadow IT » pour satisfaire leurs besoins. Cette pratique fait cependant courir des risques opérationnels et de sécurité non-négligeables.

Le Low Code/No Code apparaît à plusieurs égards comme une solution pour répondre aux demandes métiers, dans des environnements sécurisés et en contrôle de l’entreprise.

Quelques bénéfices du Low Code/No Code pour les Directions Métiers et IT 

De nombreux bénéfices découlent de l’usage de technologies Low Code/No Code :

  • Réduction du budget et du time-to-market de mise à disposition de nouvelles applications
  • Amélioration de l’efficacité opérationnelle pour les processus métiers transformés
  • Meilleur contrôle et maîtrise des risques opérationnels et cybersécurité grâce à la supervision des solutions développées
  • Montée en autonomie des métiers sur leur transformation digitale grâce à la contribution de « Citizen Developers »

Quelques règles d’or pour monter une offre de service Low Code/No Code

Afin de mener à bien une initiative Low Code/No Code, nous recommandons de suivre plusieurs bonnes pratiques.

Le succès d’une approche Low Code/No Code consiste en la clarté et la cohérence de l’offre de service mise à disposition des métiers. Il paraît nécessaire de :

  • Choisir la (ou les) bonne(s) plateforme(s), adaptée aux besoins prioritaires et spécifiques de vos métiers. Ex : plateformes orientées « Data Science » pour vos équipes Finance et Engineering, plateformes orientées « Workflow » pour vos équipes Juridiques, plateformes connectées à vos ERP pour vos équipes Achats et Opérations, etc.
  • Construire une offre modulable, avec une proposition de valeur claire pour vos métiers : mise à disposition de licences, support à la transformation, modèle de refacturation, etc.
  • Communiquer autour de la valeur métier du projet : impliquer les sponsors métiers et transformer des cas d’usages emblématiques
  • Mettre en place un modèle de supervision à la main des métiers, afin de détecter et corriger les risques opérationnels et sécurité sur les solutions développées
  • S’appuyer sur des relais métiers, les « Citizen Developers », pour accélérer l’usage des plateformes Low Code

Quels résultats peut-on espérer d’une transformation Low Code/No Code? Un exemple du Secteur Manufacturing

La mise en place d’une plateforme Low Code/No Code et d’une approche « Citizen Development » a permis de digitaliser massivement les processus métiers d’un de nos clients, initialement outillés en version papier ou avec des solutions de « Shadow IT » :

  1. La première étape de la transformation a été de prouver la valeur de l’approche, en transformant des cas d’usage emblématiques. Par exemple : la digitalisation de la remontée et du traitement des incidents sur une chaîne de production ou la construction d’un cockpit de pilotage pour superviser la production d’une usine
  2. Ensuite, une offre de service dédiée à la collecte, l’analyse et la priorisation des cas d’usages – incluant un support à la transformation – a été mise en place. En parallèle de ces actions, des « Citizen Developers » ont été formés sur la technologie et les méthodologies de transformation de processus
  3. Enfin, plusieurs évènements de type « Transformation Lab » ont été organisés, afin de diffuser les bonnes pratiques Low Code/No Code, créer de l’engouement et un sentiment d’appartenance au sein de la communauté « Citizen Developers », et les accompagner dans leurs premières transformations.

Au total, ce sont 500 « Citizen developers » qui ont été identifiés et formés. Une « Galerie de Transformation » a été mise en place et est devenue le symbole de la nouvelle relation IT/Métier. Elle comprend notamment 50 solutions capitalisées par les Citizen Developers, pour ré-utilisation selon les bonnes pratiques de développement de la DSI. Par ailleurs, afin de partager les réalisations du terrain, 8 « Low Code Shows » ont été organisés, ce qui a permis de renforcer le rayonnement du Low Code/No Code à travers l’entreprise.

Autrices :

Mathilde Gailledreau

Consultante Senior chez Capgemini Invent

mathilde.gailledreau@capgemini.com

 

Laura Le Coq

Consultante Future of Technology chez Capgemini Invent

laura.le-coq@capgemini.com

 

 

Articles associés

cloud

ERP 2 Cloud : Moderniser l’ERP et le préparer aux enjeux de demain

Date icon 22 juillet 2021

La transformation numérique des entreprises et des organisations s’est encore accélérée en...

cloud

La containerisation : une révolution technologique et organisationnelle

Date icon 1 juin 2021

Nouveaux outils et processus transforment l’IT. La containerisation, popularisée par Docker...