Sciences de la vie – 5 prédictions pour une agilité post COVID-19 de la chaîne de valeur

Publish date:

Dans le secteur des sciences de la vie, rapidité et agilité n’ont jamais été aussi indispensables qu’aujourd’hui. Les pressions qui s’exercent sur l’ensemble de la chaîne de valeur sont intenses à un moment où la vie de millions d’entreprises et d’habitants de la planète est en jeu.

Les acteurs du secteur des sciences de la vie doivent évoluer au sein d’un environnement nouveau et incertain, et cherchent ainsi à tirer parti d’un élan qui, il y a quelques mois seulement, semblait hors de portée. Plus que jamais, les préceptes de la digitalisation, de l’automatisation et du modèle D2C (direct to consumer) occupent le devant de la scène.

Prédiction 1 : la R&D, levier de nouvelles découvertes, de nouveaux modèles de delivery et du changement de perception des essais cliniques 

Confrontés aux changements qu’impliquent les essais cliniques actuels et aux retards considérables qui touchent le portefeuille de développement de nouvelles molécules pour les futurs médicaments dont les résultats nécessitent au moins une dizaine d’années, les différents intervenants de la chaîne de découverte des médicaments sont à présent prêts à réinventer la façon dont ils conduisent leurs recherches. Au cours des dernières années, de nouveaux modèles de découverte s’appuyant sur l’intelligence artificielle (IA) et des données concrètes, ainsi que des modèles de delivery innovants permettant une réalisation à distance d’essais cliniques, ont émergé. Ils ont toutefois été paralysés par la lenteur de leur adoption par les organismes de réglementation et un secteur pharmaceutique peu enclin à prendre des risques.

La découverte d’un vaccin et d’un traitement contre le COVID-19 étant plus qu’urgente, le secteur est aujourd’hui contraint de repousser ses limites pour accélérer ses efforts. Le secteur pharmaceutique devra utiliser de nouveaux moyens pour identifier, tester et surveiller les patients infectés par le coronavirus afin de nourrir ses essais. S’en suivra une refonte radicale de toutes ses composantes, des modalités de prise en charge à la télémédecine en passant par les supply chains des médicaments expérimentaux.

Plus important encore, la normalisation des recherches cliniques en tant qu’option de soins en cette période de pandémie, étayée par des briefings quotidiens de la part des dirigeants du monde entier, met enfin en lumière notre rôle de scientifiques œuvrant pour le bien de tous.

Prédiction 2 : la démocratisation des soins de santé directement délivrés aux patients, un accélérateur qui donne naissance à des innovations digitales commerciales et marketing

La pandémie a entraîné l’annulation de nombreux événements et conférences, et a contraint les commerciaux à rester confinés à leur domicile. Pour répondre aux attentes des clients, de nouveaux modèles d’affaires de type D2C (direct-to-consumer) verront ainsi inévitablement le jour. Les acteurs du secteur pharmaceutique, les fabricants d’appareils médicaux, ou encore le secteur du retail, devront étudier de nouvelles façons d’interagir avec leurs clients (expérience, personnalisation, assistante à distance). Les technologies digitales qui leur donnent les moyens d’y parvenir seront toujours plus plébiscitées. Événements virtuels, conférences en ligne, diffusion à distance d’informations et de contenus produit, assistants numériques AR/VR pour les praticiens et les utilisateurs d’appareils, verront leur adoption augmenter.

Les acteurs du secteur des sciences de la vie devront radicalement réinventer et modifier leur approche stratégique dédiée à leur sphère interne et externe, pour rester en contact avec leurs clients et leurs prescripteurs.

Prédiction 3 : l’agilité de la supply chain, moteur de la refonte des modèles d’affaires

Alors que les acteurs du secteur pharmaceutique partent aujourd’hui en quête de nouveaux moyens pour consolider leur supply chain, un regain d’attention sera accordé à l’agilité. Ils chercheront ainsi à identifier de nouvelles sources de matières premières et d’approvisionnement, tout en réinventant la façon dont ils délivrent leurs produits expérimentaux et commerciaux. Sans une agilité accrue, le secteur pharmaceutique risque d’être confronté au même sort que certains des géants de notre chaîne alimentaire actuelle. Les établissements de grande envergure telle que les chaînes de restaurants, les institutions scolaires et les cafétérias d’entreprise connaissent actuellement un déclin, leur modèle d’affaires n’étant aujourd’hui plus suffisamment agile pour s’adapter à une réalité D2C. Ce contexte donne en outre naissance à une quantité considérable de déchets.

Les clients du secteur des sciences de la vie doivent étudier de quelle manière leurs propres clients, tels que les hôpitaux et les pharmacies, peuvent anticiper des impacts similaires. S’ils y parviennent, cette crise pourrait entraîner un rééquilibrage de la supply chain des soins de santé, en faisant géographiquement place à des modèles qui améliorent les intégrations, garantissent la prédictibilité, rendent indispensables les partenariats et réentraînent les algorithmes de planification de la demande. En fin d’année dernière ont été annoncés des partenariats importants pour livrer les pharmacies à l’aide de drones. Ces partenariats revêtent une importance toute nouvelle à une époque où la distanciation sociale est de mise.

Prédiction 4 : l’obligation de rapidité, un facteur de prise de risques pour les organismes de réglementation

La propagation rapide de la maladie contraint les organismes de réglementation et les gouvernements à adopter une approche plus permissive en matière de restrictions afin de réduire significativement les délais de délivrance des diagnostics, des thérapies, des vaccins, voire des traitements dans les mains des patients. À titre d’exemple, les récentes recommandations publiées par l’agence fédérale Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS) et le département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis promeuvent la mise en œuvre de changements dans les programmes de télésanté suite à la pandémie.

La sécurité restera en toutes circonstances la priorité. Une simplification bien pensée des réglementations permettra le maintien d’un modèle à toute épreuve en mesure de soutenir la valeur que la prise de risques représente dans certains domaines, et ce dans l’intérêt de notre santé à tous.

Prédiction 5 : la surveillance digitale, la nouvelle norme

Les interactions à distance en temps de pandémie sont aujourd’hui essentielles. Ce contexte met en exergue deux piliers stratégiques de notre industrie : la télésanté/télémédecine et la surveillance des patients à distance (RPM).
La télésanté et la télémédecine sont de nouveaux standards pour les médecins et les praticiens, qui leur donnent les moyens de diagnostiquer, traiter et opérer des patients sans avoir besoin d’être physiquement présents. La RPM basée sur l’IA peut aider les équipes soignantes à recueillir des informations, à surveiller et suivre leurs patients, à analyser des données en temps réel et à intervenir lorsque cela est nécessaire.

La nécessité de commencer dès aujourd’hui à mettre en œuvre ces solutions pour lutter contre le COVID-19 peut entraîner une hausse de leur adoption à l’avenir. La télésanté et la télémédecine permettront aux patients et aux praticiens d’y accéder de manière totalement nouvelle.

Transformation de la chaîne de valeur des sciences de la vie

Face à cette crise d’une ampleur mondiale, nous pouvons avoir espoir quant à la révolution qui touchera le secteur des sciences de la vie à mesure que nous nous habituons à ce nouvel état de fait. Avec l’émergence de nouvelles politiques, réglementations et innovations, nous sommes sur le point de connaître une transformation considérable de la chaîne de valeur, qui permettra au secteur des sciences de la vie de bénéficier du plein potentiel qu’offre ce moment pour le bien-être de l’humanité dans son ensemble.


Auteurs :

Nirmala Iyengar – Principal, Life Sciences

 

Angela Radcliffe – R&D Practice Lead, Capgemini Invent

Eliza SilvesterPrincipal, Life Sciences

 

Articles associés

Covid-19

Les mots du jour d’après : Repenser l’entreprise

Date icon 1 juillet 2020

Traverser une crise, c’est trouver l’angle de vue et les ressources qui permettent de...

Covid-19

Les mots du jour d’après : mobilité

Date icon 26 juin 2020

Le Covid-19 a bouleversé le monde de la mobilité : interdictions de déplacement à plus d’un...

Covid-19

Les mots du jour d’après : Food Safety, inventer les modèles agricoles de demain

Julien Giffard
Date icon 19 juin 2020

Dans une tribune parue début mai, 7 grandes organisations agricoles ont appelé à « rebâtir...