Visez loin, jalonnez court

Publish date:

Paris, le 27 septembre 2018 – Capgemini et l’Université Technologique de Troyes signent une convention de partenariat visant à renforcer leur collaboration sur le long terme et accompagner les étudiants dans leur formation et leur entrée dans le monde professionnel.

On a posé trois questions à Thomas Quartier, Principal Business Analyst chez Capgemini, alumni UTT et membre fondateur de la Fondation UTT.

Qu’est-ce que t’a apporté l’UTT ?

Une forte capacité d’apprentissage, une soif d’apprendre en continu et surtout la volonté d’entreprendre. Des qualités indispensables pour évoluer dans notre monde actuel !

En 20 ans, je n’ai jamais coupé les ponts avec l’école. Si je continue à évoluer sur des postes stratégiques, c’est en partie grâce à l’UTT ! J’ai donc à cœur de m’impliquer auprès des jeunes. C’est en ce sens que j’ai contribué à la création de la Fondation UTT. Et qu’aujourd’hui, j’ai pris un rôle de Campus Manager chez Capgemini.

Des conseils à donner à de jeunes UTTienss ?

Garder le lien avec l’école bien sûr ! Et plus largement :

  1. Viser loin mais jalonner court. Il faut avoir de l’ambition sans griller les étapes. L’équilibre vie pro/vie perso, c’est primordial ! Dans ma carrière, j’aurais pu aller plus vite, plus loin, mais j’ai fait des choix. Aujourd’hui, j’ai la chance de continuer à m’éclater dans mon métier et d’être un père accompli.
  2. Ne pas s’éloigner trop tôt de la technique. 6-8 ans de pratique ce n’est pas trop pour être un bon ingénieur selon moi, surtout avant de prendre la responsabilité de projets technologiques complexes.
  3. Ne pas se cantonner à son domaine d’expertise. Il faut s’intéresser aux enjeux métiers derrière la techno et chercher à comprendre les rôles de l’ensemble des acteurs d’un projet.

Selon toi, qu’est-ce que Capgemini peut apporter aux UTTiens, notamment dans le cadre de cette convention de partenariat ? Et comment comptes-tu t’y associer ?

La force de Capgemini, c’est l’esprit d’entreprendre. L’UTT m’a apporté cette manière de penser et aujourd’hui Capgemini m’en donne les moyens.

Capgemini a déjà une relation étroite avec l’établissement, mais on peut renforcer le partage et la transmission de savoir-faire et d’expertise métier. Pour ma part, ce serait mon expertise en gestion de grands projets complexes et en organisation agile à l’échelle (SAFE).

 

 

Pour en savoir plus sur Thomas et son parcours :