Par Guillaume Bossé, Principal sur l’offre « Finance Risk & Compliance » de Capgemini Consulting France

Avec l’entrée en vigueur du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) en mai 2018, le renforcement et l’unification de la protection des données personnelles pour les individus au sein de l’Union européenne se manifesteront notamment par la nomination de « Data Protection Officer » (DPO) ; une opportunité pour les banques de renforcer la transparence et donc la confiance vis-à-vis de leurs clients et prospects.

Le secteur bancaire est sans doute celui qui connait le mieux ses clients personnes physiques. En effet, les données détenues par les banques peuvent révéler des pans entiers de la vie privée des clients et notamment être des miroirs de leur comportement d’achat (p. ex. relevé de comptes). Or toute donnée qui est traitée, croisée ou recoupée et qui permet d’identifier directement ou indirectement une personne revêt un caractère personnel.

Même si 83 % des consommateurs font confiance à leur banque pour protéger leurs données personnelles, c’est la multiplicité des usages…

Lire la suite