Par Jean-Charles Croiger, Director, Services Financiers, Capgemini Consulting

La transformation digitale des banques s’accélère notamment sous la pression des fintechs et des néo-banques. La fonction Compliance doit participer à cette dynamique pour s’assurer de la conformité des initiatives digitales et aider les métiers à corriger le tir là où c’est nécessaire.

Certaines évolutions sont déjà très engagées, comme le Cloud, les réseaux sociaux ou le Big data, d’autres plus émergentes : le blockchain, l’intelligence artificielle, les contrats intelligents (smart contracts). Dans ce contexte de foisonnement de projets digitaux, le défi pour la conformité est de définir une stratégie de réponse adaptée à des technologies potentiellement risquées.

Voici quelques exemples : les devises digitales induisent des difficultés d’identification de donneurs d’ordre ; la monétisation de données soulève des questions de…

Lire la suite