eGovernment Benchmark 2021 : Les gouvernements européens accélèrent leur transformation digitale

Publish date:

La COVID-19 a accéléré les progrès de l’Europe vers son objectif de rendre tous les services des administrations centrales et locales disponibles en ligne d’ici 2030.

Des avancées audacieuses

Le rapport de la Commission européenne intitulé « 2021 eGovernment Benchmark », produit par Capgemini, sa filiale Sogeti et les partenaires du consortium IDC et Politecnico di Milano, a révélé que, même s’il reste encore beaucoup à faire, les gouvernements européens ont fait preuve de « résilience et d’innovation » en mettant rapidement en place des services numériques vitaux, afin d’aider les citoyens et les entreprises à faire face aux impacts de la pandémie, fournissant ainsi un modèle d’action applicable à l’Europe entière.

 

L’étude annuelle de la Commission européenne, qui en est à sa 18e édition, évalue de façon complète et fiable l’état de la transformation digitale des administrations et des services publics en Europe. Elle fournit des informations sur l’une de ses principales priorités de l’UE qui est de déployer 100% de ses services publics de façon digitale d’ici 2030.

Cette étude compare les progrès réalisés par les autorités publiques de 36 pays européens – les 27 États membres de l’UE, plus neuf autres pays dont le Royaume-Uni, collectivement appelés UE27+ – dans la transition vers les services numériques.

Près de 8 000 pages web, provenant de 93 services aux citoyens et aux entreprises, dans plus de 2 625 administrations locales, régionales et nationales distinctes, ont été analysées, testées et évaluées, afin d’alimenter le rapport de cette année.

 

Catalyseur de la numérisation

Le score global de la Commission en matière de maturité de l’administration en ligne pour 2021, en prenant la moyenne des 36 pays, s’élève à 68 %. L’administration la plus numérique est celle de Malte avec 96 %. Globalement, 81 % des services évalués sont désormais disponibles en ligne.

Bien que la pandémie ait servi de catalyseur à la numérisation dans certains domaines, la crise n’a pas été une panacée pour transformer numériquement les pouvoirs publics, d’importantes disparités subsistant :

  • 85 % des services de l’administration centrale sont disponibles en ligne, contre 59 % des services locaux.
  • 91 % des services destinés aux entreprises sont en ligne, contre 77 % pour les citoyens.
  • Moins de la moitié (43 %) des services sont accessibles en ligne aux utilisateurs transfrontaliers.

Au début de l’année, la Commission a lancé son mécanisme de relance et de résilience, doté d’un budget de 672,5 milliards d’euros, pour des investissements publics à grande échelle et des réformes par les États membres, afin de permettre la reprise après la crise COVID-19 et de promouvoir la cohésion économique, sociale et territoriale. Les États membres investissent une partie de cette aide dans la transformation digitale ce qui, avec d’autres réformes et investissements, leur permettra de saisir davantage d’opportunités de numérisation. Avec des efforts renforcés et guidées par les valeurs européennes, les administrations publiques entreront dans une nouvelle ère de gouvernement numérique.

Nous contacter

Prenez contact avec nous pour discuter de la numérisation des services d’administration en ligne dans votre organisation.

Thank You! We have received your form submission.

We are sorry, the form submission failed. Please try again.

Cookies

En continuant à naviguer sur le site web, vous acceptez l'utilisation des cookies

Fermer

Fermer les informations cookies