Données bancaires : quel rôle pour le Data Protection Officer et le Chief Data Officer ?

Publish date:

Par Guillaume Bossé, Vice President chez Capgemini Invent

Le secteur bancaire, largement « consommateur » de données personnelles, pourrait sortir gagnant d’une collaboration renforcée entre deux acteurs clés, le Data Protection Officer (DPO) et le Chief Data Officer (CDO), afin d’assurer le développement de nouveaux usages de la donnée dans un cadre à la fois protecteur (pour les clients et les collaborateurs) et innovant.

Avec l’introduction du RGPD, le principe de responsabilisation des entreprises traitant des données personnelles est renforcé, notamment à travers le rôle du responsable de traitement, garant du respect de la réglementation. Deux autres acteurs sont amenés à le soutenir dans ses fonctions. Il s’agit, d’une part, du CDO en charge d’assurer la bonne qualité de la donnée, de définir la stratégie de données du groupe et de contribuer au… Lire la suite

 

Pour aller plus loin

Le point de vue :

 

L’article blog :

Etre Chief Data Officer au service du développement des usages des données

Articles associés

Intelligence Artificielle : tirer les bénéfices des cas concrets

Sebastien Guibert
Date icon janvier 28, 2019

Parmi les technologies de l’IA, le machine learning est une révolution pour de nombreux...

Les énergies renouvelables au cœur de la transition énergétique

Philippe Vie
Date icon janvier 25, 2019

Le 6 février prochain, je vais avoir l’honneur de présenter et animer la matinée d’ouverture...

Repousser les limites de l’automatisation RPA grâce à l’Intelligence Artificielle

Perrier, Fabrice
Date icon janvier 22, 2019

Alors que les premiers robots RPA arrivent en production, la question des limites de la...

Cookies

En continuant à naviguer sur le site web, vous acceptez l'utilisation des cookies

Fermer

Fermer les informations cookies